"Je brûlerai ma gloire"

Je hais ces mensonges qui nous ont fait tant de mal. P Petain

P Pétain avait l’humilité et la grandeur d’âme de ces grands catholiques de droite nationale qui peuplaient la France avant que l’épuration de 44 ne les décime. Comme eux, il aimait sa patrie, la terre de ces ancêtres, sa famille, au sens le plus large. Sa grande faute fut de s’être trop bien entendu avec les français sur tous ces points et d’avoir restauré la France pré-révolutionnaire dans ces principes catholiques.

J Boncompain dont l’ouvrage a été refusé par toute l’édition française tente de réhabiliter la figure du Maréchal parce qu’un Maréchal de France ne peut tout simplement pas être un traitre !

Alors que Dreyfus, qui n’apporta strictement rien à la France eut droit à un procès en révision, pourquoi Pétain, au vu de tous les documents dont on dispose aujourd’hui attestant de son profond et sincère engagement pour le pays (il fut le plus grand sauveur de juifs, apaisa grandement les souffrances de la France) ne pourrait-il pas lui aussi, en raison de tous les services rendus, avoir droit à un nouveau procès qui pourrait nous sortir d’une histoire trop longtemps idéologisée !? ce serait justice ! l’occasion de lever le voile sur tous les compte-rendus biaisés qui permirent à De Gaulle de se légitimer et d’envisager un jour, en guise de réconciliation nationale, le transfert de ses cendres à Duaumont !

La doctrine de l’Etat français, 16 principes définis avec l’appui de Pie XII qui pourraient inspirer nos hommes politiques :

lire ici tous les articles : http://palimpsestes.fr/module_geopo/communaute.pdf

Cet ouvrage a le mérite d’ouvrir des brèches dans une version historique qui a trop longtemps divisé les français !

200 livres essentiels pour devenir un catholique intégriste !

Voici ci-dessous une solide liste d’ouvrages très utiles à toute personne s’intéressant de près ou de loin à la religion, à l’histoire ou à la politique, ou à tout catholique souhaitant consolider ses connaissances et ses croyances. Précieux en ces temps de déracinement culturel et d’apostasie généralisée ! 200 livres approuvés par la rédaction, couvrant un maximum de sujets et s’adressant à tous les goûts et à toutes les bourses. Pour chaque ouvrage, vous trouverez le moyen le plus simple de vous le procurer, soit sur une librairie en ligne (Chiré, Amazon, Editions Saint-Rémi, Librairie Française,…), soit directement en pdf ou en html. Au boulot !

le site bibliothèque de combat : https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2016/01/08/200-livres-essentiels-pour-devenir-un-authentique-catholique-integriste/amp/

La gauche et la révolution

Un ouvrage réalisé par un collectif d’historiens qui proposent de montrer à travers 30 figures emblématiques, en quoi la gauche est fille de la Révolution dite française ! en effet, avant 1789, il n’y avait qu’une seule France unie dans le Christ à travers la figure de son roi !

Au fil des années, la gauche anticléricale (non serviam), a toujours semer la division pour mieux régner, récupérer les idées chrétiennes pour les privatiser et les rendre folles (ex, la doctrine sociale qui a toujours relevé de la charité chrétienne).

La République, née de la Révolution est elle-même un projet de gauche, c’est un poison qui continue de nous opposer ! La République, c’est le désordre établi...ils armeront les banlieues pour défendre la république R Holeindre

La droite veut conserver, la gauche veut faire table rase…

« Ces fondateurs sont “de gauche” en ce sens qu’ils adhèrent à l’idéologie du progrès, à tout le moins au principe de la perfectibilité humaine, ils croient en l’avenir de l’Homme – un homme devenu maître de lui-même, grâce à son émancipation des forces extérieures qui l’ont jusqu’ici aliéné : les monarchies et l’Église catholique » (Michel Winock).

Si on est vraiment français, on ne peut pas, contrairement à ce que soutenait M Bloch, en même temps vibrer au sacre de Reims et à la fête de la fédération !

Aujourd’hui dans le paysage politique officiel, il n’y a plus ni droite ni gauche, tous les politiques semblent avoir rejoins peu ou prou le camp progressiste, pourtant, un pays qui ne sait rien recevoir de son passé est voué à disparaitre !

à droite toute : https://enlandegrace.com/2019/10/30/a-droite-toute/

"Des profondeurs de nos coeurs"

L’ouvrage co-écrit par le cardinal Sarah et le pape émérite Benoit XVI est en tête des ventes sur les sites dédiés car il constitue un signe réconfortant dans une Eglise qui traverse une crise institutionnelle majeure !

un plaidoyer en faveur du célibat sacerdotal base de l’institution de l’Eglise

Pourtant Vatican News, les journalistes progressistes des media dominants ont déployé toute leur morgue pour mettre en doute la participation du Pape émérite à l’ouvrage et accuser le Cardinal de mensonges signifiant par là que l’ouvrage, par trop favorable à la défense de la Tradition de l’église latine, n’a sans doute pas la bénédiction bergoglienne ni celle du monde ! (François aurait piqué une de ces colères dont il est coutumier face à cette audace. En effet, depuis le synode sur l’Amazonie, il a lui-même ouvert une brèche dans le célibat sacerdotal en ordonnant des prélats mariés !)

A l’heure où les mots n’ont plus de réalité, où l’institution du mariage a perdu tout son sens puisqu’on s’autorise à marier des gens du même sexe et que plus d’un mariage sur trois, se termine par un divorce, le mariage des prêtres agite le landernau ! mais qui a pensé à demander aux intéressés eux-mêmes ce qu’ils en pensent !

le célibat des prêtres, un mariage d’amour :

C’est à l’“Église enseignante” qu’appartient, siècle après siècle, l’exigeante charge d’enseigner, de conserver, de défendre et d’expliciter la doctrine du Christ contenue dans son Évangile, somme de vérités appelée “Révélation” et qui s’appuie à la fois sur les Saintes Écritures (la parole de Dieu) et sur la Tradition (l’enseignement constant de l’Église sur tel ou tel sujet). cardinal Sarah

"l'esthétique contre-cool" (P Robin)

P Robin : journaliste et figure historique du groupe satirique Jalons a produit ce guide pour échapper à notre époque si peu attachante, à sa violence, sa langue de bois, sa laideur, sa coolitude, ses mensonges, ses régressions…

un ouvrage jubilatoire

Il donne des pistes de résistance pour gêner le pouvoir mediatico-politique, assumer son classicisme, être en somme un odieux avant-gardiste réactionnaire :

-être fidèle en tout, s’attacher à ce qui peut perdurer, choisir ce qui est mal-vu par la bien-pensance, dénoncer notre époque, ses impostures, relire notre histoire, mettre en lumière nos grands hommes, ne pas céder au féminisme ambiant, aux idées toutes faites, être anti-conformistes, anti-progressistes, préférer l’architecture, le cinéma, la littérature classiques, dénoncer le jeunisme, le politiquement correct…

-fréquenter les lieux refuge encore chargés de mémoire, éviter les quartiers bobo artificialisés ou submergés d’immigrés,

-et pour finir le vêtement, afficher son anti street-wearisation (pour les hommes, chaussures cuir, veste, trench, blue jeans bleu-sombre à la A Delon ; pour les femmes, escarpins, tailleurs…)...être classique parce que c’est la seule mode qui ne se démode pas !

"Notre Dame de Paris, ô reine de douleur !"(S.Tesson)

« Une cathédrale est un instrument de musique. Mais aussi une arme de jet, un arc qui bande sa flèche vers le ciel. Les cathédrales escaladent le ciel. Nous escaladions les cathédrales ». (p. 37)

C’est beau un homme qui s’élève !

Après son grave accident, Sylvain Tesson, en voisin de la cathédrale, et en guise de séances de ré-éducation, s’est astreint à gravir les marches de Notre Dame plus de 150 fois ! c’est grâce à Elle que, tout cabossé qu’il était, il a pu se redresser ! Un chemin de Salut corporel et spirituel, un récit plein de tendresse et d’humilité qui rend un hommage vibrant aux miracles de Notre Dame !

Ce livre, aussi lumineux que les vitraux de ND, rassemble 3 courts textes qui disent l’amour qu’il porte à ce symbole de la chrétienté et dans lequel ce Quasimodo bourlingueur, rassemble ses souvenirs intimes comme un véritable acte de contrition d’un agnostique !

Se réfugier sous le voile de Marie pour guérir !

Une partie de la vente de l’ouvrage est par ailleurs, reversée à la restauration de Notre Dame…

Ch Péguy, hommage au porche de la Deuxième vertu à ND

Le monde occulte des Comics

Pierre Hillard (docteur en sciences politiques) présente une serie d’ouvrages pour comprendre les sources du Mondialisme, en particulier, celui de Jérémy Lehut qui décrypte le messianisme qui se cache dans les Comics Books américains et leur action délétère sur la psyché des enfants !

On y apprend que c’est un Tchèque, Comenius, imprégné d’idées protestantes talmudisées, qui eu l’idée de créer des images dessinées pour éduquer les enfants…

Lire ici, l’entretien qu’a donné J Lehut : https://noach.es/2019/12/02/entretien-avec-jeremy-lehut-sur-le-monde-occulte-des-comic-books-de-dc-comics-a-marvel/

Un homme averti en vaut deux …

"Première condition de la civilisation."

On a 3 ou 4 fois dans sa vie l’occasion d’être brave, et tous les jours, celle de ne pas être lâche. R Bazin

René Bazin (1853/1932), romancier, académicien, officier de la légion d’honneur, professeur de droit, catholique sans concession, reste un des meilleurs auteurs de langue française. Il s’adressait en son temps, à une classe de collégiens :

Messieurs, quand étais jeune, nous savions le latin et c’est une manière qu’on n’a pas remplacée d’apprendre le français. C’en est une aussi d’être plus près de ‘l’Eglise, d’entendre ses prières, ses cantiques, ses théologiens et peut être bien ce haut voisinage a-t-il été la cause non avouée de la condamnation du latin dans les programmes.

Ciceron, Virgile, Tacite, ont été soupçonnés de préparer des générations capables de répéter le TE DEUM ou le DIES IRAE et de suivre la messe dans le paroissien romain.

Vous êtes dispersés entre dix études qu’on appelle positives et que je crois simplement inutiles à votre âge et pour la vie que vous vivrez. Ces jours-ci un ami de mon fils a été refusé au baccalauréat parce qu’il confondait le pauvre petit, la mâchoire de l’oiseau secondaire appelé ichtyornis avec les mandibules d’un perornis. De mon temps, ce n’était pas le bec de la bête que nous pouvions ne pas connaitre, mais la bête toute entière. Je ne regrette pas. Vous êtes des scientifiques parait- il, et nous étions des littéraires. Cela veut dire que nous ignorions certaines choses et que vous ignorez certaines autres.

Les collégiens ont changé d’ignorance. Reste à savoir quelles étaient les moins fâcheuses et je tiens que mieux vaut se charger de moins de faits et s’exercer à plus d’idées, former son jugement, être de plein air avant de classer des fiches, étudier les plus beaux esprits de l’antiquité, connaitre jusqu’en ses origines la langue qu’on doit parler, ce qui est le plus naturel des savoirs et la première condition de la civilisation.

"dictionnaire amoureux des monarchies"

Avant 1914 que la guerre capitaliste ne vienne détruire toutes les vieilles monarchies héréditaires européennes pour les substituer au règne de l’argent-roi, l’Europe était gouvernée par des Rois pères et protecteurs des Nations. Ainsi toute l’Europe était une grande famille dont les souverains assuraient la transmission de l’héritage et la stabilité des institutions.

Autorité en haut, libertés en bas Ch Maurras

A la différence d’autres pays, la France était depuis Clovis, une monarchie de droit divin, ce qui conférait au roi des pouvoirs sacrés, celui-ci étant lieutenant de Dieu sur terre ! il en fut ainsi pendant des siècles jusqu’au jour fatidique où la révolution sépara la tête du corps…depuis la France vacille, se perd, à tel point que le président Macron dut reconnaître au début de son mandat :

Dans la politique française, cet absent est la figure du roi, dont je pense fondamentalement que le peuple français n’a pas voulu la mort. La Terreur a creusé un vide émotionnel, imaginaire, collectif : le roi n’est plus là ! On a essayé ensuite de réinvestir ce vide, d’y placer d’autres figures : ce sont les moments napoléonien et gaulliste, notamment. Le reste du temps, la démocratie française ne remplit pas l’espace. On le voit bien avec l’interrogation permanente sur la figure présidentielle, qui vaut depuis le départ du général de Gaulle. Après lui, la normalisation de la figure présidentielle a réinstallé un siège vide au coeur de la vie politique. Pourtant, ce qu’on attend du président de la République, c’est qu’il occupe cette fonction. Tout s’est construit sur ce malentendu.

La république sait qu’elle ne comble pas le vide, elle sait aussi que la mise à mort du roi fut un sacrilège qui demande réparation !

Malgré la progression de l’universalisme républicain, il reste encore dans le monde, 8% de la population qui vit encore en monarchie…

Pour aller à l’encontre des idées reçues et montrer ce qu’il y a de beau et de grand dans les régimes monarchiques, cet ouvrage :

Si on en croit la prophétie de l’ abbé Souffrant, l’année des deux printemps la république mourra dans l’opprobre générale. Les mauvais se disputeront entre eux et s’entretueront, les bons n’auront pour ainsi dire rien à faire. A ce moment là notre Grand Roi se lèvera… la République aura mis les finances de la France dans un tel état qu’il faudra trois ans à ce roi pour y voir clair !

supplique à Dieu pour le retour du roi

Le Christ est roi du ciel, le plan est en marche …

"le Pape dictateur"

J. Bergoglio est un étrange personnage dont les actes et les paroles interrogent les croyants et dont les prises de positions souvent incompréhensibles montrent qu’il est un homme plus politique que religieux, plus mondialiste que catholique !

Ce livre au vitriol s’attaque à une icône vivante. C’est une enquête remarquablement documentée et sourcée qui n’a d’autre ambition que de montrer derrière la façade, une réalité inconnue du grand public : un pape autoritaire au lieu de l’homme simple et aimable que présentent les médias, tout un réseau de corruption financière et morale au lieu de la réforme de la Curie.
Henry Sire, ancien hiostoriographe de l’Ordre de Malte, a passé quatre années dans la Ville éternelle où il a noué de nombreux contacts à tous les niveaux de la Curie, ce qui rend encore plus crédible son ouvrage.

écouter ici l‘entretien de Jeanne Smits qui a traduit le livre.

L’église catholique n’a pas besoin d’être réformée car elle n’a jamais été déformée.

Comprendre Vatican II et la Passion de l’Eglise : sur l’infaillibilité du magistère de l’Eglise et la contre Eglise conciliaire.

Depuis 2000 ans, le fond de l’histoire c’est le combat à mort entre l’Eglise et la Synagogue