l’armée infiltrée

Comme toutes les institutions humaines, l’armée n’échappe pas aux tentatives d’infiltration.

Alexandre Juving-Brunet, capitaine de gendarmerie de réserve est l’invité de Nicolas Vidal pour évoquer sa tribune décapante concernant de possibles infiltrations dans l’armée et de ses craintes sur le séparatisme en France.

« Nos aînés ont raison » : des militaires signent une nouvelle tribune

Deux semaines après la parution, dans les colonnes de Valeurs actuelles, d’une tribune alarmiste signée par vingt généraux en retraite, près de 2 000 militaires d’active s’apprêtent à signer une nouvelle tribune.

“mais oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement”

https://www.place-armes.fr/blog

https://www.cnews.fr/france/2021-05-09/oui-nos-aines-ont-raison-des-militaires-actifs-publient-une-nouvelle-tribune

Les signataires du texte se présentent comme «d'active» et ont gardé leur anonymat.

des généraux au secours de la France, une tradition très française

Dans l’histoire de France, la défense du territoire a longtemps été dévolue à la noblesse, et bien qu’ayant été épurée de ses éléments les plus conservateurs, l’armée conserve cette tradition de chevalerie et de défense de la veuve et de l’orphelin qui met la République sur ses gardes mais rapproche la vieille institution du peuple !

Les 7 généraux vendéens - Cathelineau - La Rochejaquelein - Charette - Bonchamps - Stofflet - D´Elbée - Lescure
La contre-révolution

l’armée du peuple

Le général Piquemal, suite à la tribune parue dans VA, évoque l’histoire des relations tumultueuse entre la république et l’armée (héritière de la noblesse d’épée) et rappelle que le rôle de l’institution militaire est de se mettre au service du peuple :

« lettre ouverte aux gouvernants »

C’est en 1945 que les militaires de carrière obtiennent le droit de vote, ils sont les derniers citoyens français (à l’exception des personnes sans domicile fixe) à être autorisés à se rendre aux urnes ;

“Jusque-là, les militaires étaient exclus du suffrage universel sous prétexte qu’ils ne devaient pas prendre parti dans les luttes politiques. L’armée ne sera donc plus surnommée la « Grande Muette » (même si encore aujourd’hui ses membres sont soumis à un devoir de réserve, comme l’ensemble des fonctionnaires).

C’est donc en toute légalité et soucieux de leur devoir que des militaires ont adressé au gouvernement cette lettre ouverte alertant sur le délabrement du pays.

la lettre : https://www.place-armes.fr/post/lettre-ouverte-a-nos-gouvernants