» les cons ça ose tout »

Le virus de la connerie, de l’égoïsme, de la lâcheté est bien dangereux et répandu que celui du coronavirus… il est partout autour de nous et tend à se propager à la faveur de la psychose créée par les média et l’incompétence des décideurs politiques.

Une infirmière rentrant chez elle après une longue journée de travail et alors que sa profession est pleinement engagée dans la lutte contre la maladie, a eu la désagréable surprise de trouver ce mot sur sa porte :

Il se pourrait même que ce délateur-froussard soit de ceux qui applaudissent de leur balcon au travail des soignants alors même qu’ils ont voté pour ceux-là même qui les ont mis dans de telles épouvantables conditions de travail, les obligeant à risquer leur vie et parfois mettre en danger celle des autres !

Pensées confinées (sem 3)

jour 13 : des gendarmes réduits au rôle de pervenche, de collecteur d’impôt, des voisins qui dénoncent, des parents qui hurlent « dehors » à leurs enfants venus prendre des nouvelles, des familles qui explosent sous le coup de la promiscuité, des appels au pillage, des français obligés de se signer leurs propres autorisations de sortie … c’est le triste constat de ces 13 premiers jours d’enfermement, de cette mascarade du confinement qui n’est qu’un bouclier anti-constitutionnel, un paravent qui cache aux français que le nouveau monde n’est pas à la hauteur ! de là à penser comme M Onfray qu‘il n’est pas certain que les français garderont leur calme pendant le confinement et que c’est justement ainsi que tombent les régimes. La dernière fois que les français se sont retrouvés à ne rien faire pendant des mois, c’était pendant la drôle de guerre… on connait la suite !

jour 12 : la routine s’installe, nous réaménageons les périmètres qui restent autorisés, notre horizon se rétrécit à mesure que nos libertés s’amenuisent. Il faut dire que de la liberté a imprégné depuis des siècles la civilisation française, non pas la liberté des Lumières révolutionnaires pour lesquelles il ne peut y avoir de liberté pour les ennemis de la liberté, non pas cette liberté licencieuse de l’économie libérale qui s’est mue en libertarisme et évolue aujourd’hui en autoritarisme, mais cette véritable liberté chrétienne, (vous connaitrez la vérité et la vérité vous rendra libres) qui éclaircit l’horizon, le rend lumineux mais qui ne va pas sans porter sa croix et être pleinement responsable de ses actes (la liberté est un acte de volonté) !

Une liberté qui, à l’instar du choix de Poutine face au covid 19, consiste à faire confiance aux gens sachant qu’ils engageront leur responsabilité collective afin de pouvoir rester libres ! (en Russie pas d’interdiction de sorties, pas de PV, pas de laisser-passer et pourtant, chacun en conscience applique et respecte les consignes de sécurité).

en France républicaine, nous venons de sacrifier ce que nous avons de plus précieux, la liberté, à une hypothétique sécurité qui va nous emprisonner…

Les français sont des balances !

Autrefois on apprenait aux enfants à ne pas dénoncer leurs frères et soeurs, leurs copains… ces temps sont révolus et beaucoup n’ont pas retenu la leçon. On a vu en temps de guerre beaucoup de français aller vendre leur voisin à l’ennemi, d’autres à l’administration fiscale… aujourd’hui avec l’épisode de maladie, les peurs incontrôlées reviennent et ce sont plus de 300% d’appels au 17 en plus depuis le début du confinement qui ont été enregistrés !

la boite à dénonciation du palais des doges Venise

Ces appels concernent en majorité des dénonciations : « Des particuliers nous appellent pour signaler que leurs voisins ont invité à dîner des personnes, et donc ne respectent pas le principe de confinement. commissaire Hugo Arer.

« Ce sont des comportements qu’on observe en ce moment. On est dans un état d’esprit particulier, le président de la République a parlé de guerre et on retrouve des réflexes de guerre, comme dans les magasins où les gens pillent des rayons et craignent le rationnement… » « Et lorsqu’ils se tournent vers nous, ils dénoncent l’incivisme, ils dénoncent leurs voisins ».D Preudhomme commissaire à Amiens

Les crises révèlent toujours la nature profonde de l’homme que seule une éducation respectueuse des vertus catholiques vient ramener au bien commun .. civilisation ou barbarie… nous ne sommes sans doute qu’on début de pouvoir vérifier combien les « valeurs de la république » ont mis à mal le respect du prochain !

pensées confinées (sem2 bis)

jour 11, une décade est passée. Les chrétiens savent ce qu’est une quarantaine, pour eux elle s’achèvera à Pâques avec la fin du Carême et la résurrection du Christ ! et de constater combien ils sont résilients ces croyants qui portent leur croix ! ils acceptent leur sort avec résignation, sans douter que le ciel leur est promis et que quoi que nous fassions ici-bas, le paradis ne se trouve pas sur terre.. alors, ils prennent leur mal en patience, mieux, ils transcendent cette période de confinement en restaurant des liens distendus, en contemplant, en multipliant les prières, en jeûnant, en soignant leur âme et leur proches… pour eux, chaque épreuve est une occasion à saisir de se rapprocher du royaume céleste ! quelle leçon pour nous qui sommes toujours en quête d’un hypothétique paradis terrestre !

jour 10 : « la raison ordinaire n’habite pas longtemps chez les gens séquestrés » (J De La Fontaine) Beaucoup craignent de mourir du Covid 19, il se peut en effet que cette pandémie tue des millions de terriens, cependant, les risques paraissent bien plus grands pour les taulards que nous sommes devenus de mourir de solitude, d’overdose, de répression, de faim, de colère, de misère, d’empoisonnement… de l’assignation à résidence à laquelle nous ont contraints les coronards de la macronie !

jour 9 : les enfants pour qui on s’inquiete, les amis dont on est séparés, les anciens dont on déplore le grand isolement… sont autant de soucis qui noircissent cette période d’incertitude. Notre périmètre a été rétréci, notre boussole a été déréglée, nos habitus bouleversés, nos repères chamboulés ! certes, nous avons une grande capacité d’adaptation mais ces déréglements ne seront pas sans conséquences ! cet enfermement subi et injustifié viendra rompre l’ équilibre précaire sur lequel était ajustées nos vies pour le meilleur et le pire ! cette situation anormale et troublante est un poison destiné à nous faire accepter les dernières lubies néo liberales que sont l’établissement d’un nouvel ordre mondial et la restriction des libertés fondamentales ! Un nouveau degré d’esclavage !

certes, la vie monacale est un isolement, mais c’est une vie choisie, une vie retirée du monde terrestre, de sa matérialité, de ses frivolités, et une ouverture sur le ciel. Le but de ce NOM n’est bien entendu pas de faire de nous des reclus connectés au ciel mais plutôt des reclus pilotés par un super ordinateur !

La pénurie c’est pour bientôt

Comme au bon vieux temps de l’URSS, les rayons risquent fort de se vider tant ce confinement déstabilise tous les circuits de distribution.

Depuis quelque temps, on entend dire que nous n’avons rien à craindre, qu’il n’y a aura pas de pénuries, c’est pourquoi, il y a tout lieu de nous méfier et de nous y préparer !

« Auchan prévient d’un risque d’approvisionnement sur les produits de l’agriculture française »

Avec la paralysie de l’activité économique, les exploitations agricoles manquent de bras pour les récoltes, elles pâtissent d’une baisse significative de la consommation, à cela s’ajoute la fermeture des marchés qui n’a rien arrangé !

Nous devons donc en toute logique nous préparer à subir des restrictions dans l’approvisionnement des produits frais et des pénuries progressives…le jeûne ne fait que commencer

Le marasme économie ne fait que commencer, la guerre qui s’annonce sera celle du rationnement ! du coup on comprend pourquoi tant de gens ont cru utile de faire provision de PQ !

Macron avance masqué !

Ils ont commencé par nous dire que les masques ne servaient à rien, ensuite, on a appris qu’il n’y en avait pas, que nos stocks étaient ou périmés ou altérés ou avaient été vendus à l’étranger. L’ARS a fourni quelques pièces moisies qu’il a fallu retourner. C’est ainsi que les personnes les plus exposées n’en sont toujours pas équipées après plus de quatre semaines de début d’épidémie…

Il n’y a pas besoin de masque quand on respecte la distance de protection…il n’y a pas de raison que le président déroge à ces règles S Ndiaye

et hier à Mulhouse, nous avons découvert notre président masqué ! le personnel médical, les policiers apprécieront de savoir que finalement le masque protège…les puissants !

un masque et en même temps pas de masques !