« Français, glissons-nous vers la dictature »?

Le coup le plus rusé du diable est de faire croire qu’il n’existe pas.

Face aux évènements en cours, il est bon de s’interroger sur ce qu’est une dictature et dans quels contextes, elles se sont mises en place. Dans cette vidéo, on retrace la montée en puissance de ces régimes qui ont ensanglanté le XXe s et leur mise en parallèle avec la situation actuelle :

comment nous glissons vers la dictature : https://odysee.com/@thisIsSparta:b/dictature:f

quand la République spoliait l’église

L’interdiction de célébrer la messe dans un contexte d’urgence sanitaire contestable et alors que les grandes surfaces et les transports en commun restent ouverts, a été mal perçue par de nombreux catholiques qui ont manifesté leur désarroi, pourtant, le combat de la République pour détruire le trône et l’autel n’est pas nouveau et la spoliation des biens de l’église acte le début de la Révolution maçonnique :

« l’ineptocratie », une nouvelle forme de gouvernement (Paul Flynn)


L‘ineptocratie est un système de gouvernement dans lequel les moins capables de diriger sont élus par les moins capables de produire quoique ce soit pour subvenir à leurs propres besoins, mais qui, néanmoins, sont récompensés en recevant biens et services produits par des gens à qui l’on vole le produit de leur travail et dont le nombre ne cesse de diminuer. »

L’ineptocratie s’oppose au Bien Commun, socle de la société d’Ancien Régime qui veillait à l’équité entre les sujets, à promouvoir le Beau, le Bien, le Vrai, le Juste, les devoirs de l’homme et son élévation spirituelle plutôt que ses droits ou l’égalitarisme forcené et sa décadence !

Arménie, que fait la République ?

Pendant que nous sommes effrayés par un méchant virus qui peine à faire un million de mort dans le monde, pendant que nous regardons sidérés le spectacle plein de rebondissements des élections américaines, pendant que la République interdit de dire la messe, les populations chrétiennes d’Arménie brûlent leur propre maison plutôt que de les laisser aux Azéris musulmans (alliés de la Turquie et d’Israël) et fuient les représailles dans l’indifférence internationale. Dans ce conflit qui vise des chrétiens, la République laiciste est restée ignoblement muette alors que dans ce contexte international tellement angoissant, la voix de la France catholique de tradition pourrait être une alternative apaisante et une véritable diplomatie française pourrait redonner espoir au monde…pour cela, il n’eût pas fallu que la France se coupe de son passé !