un slam sur la détresse post avortement

Magnifique prestation de ce jeune homme qui, lors de l’audition de l’émission the voice, a interprété avec beaucoup de vérité la détresse psychologique d’une femme qui a dû avorter ; il porte la voix des hommes bien souvent mis à l’écart dans cette décision irrévocable qui concerne chaque année plus de 220 000 enfants en France :

« Mon fils je te regarde, mais doucement tu disparais, alors je m’accroche à toi et au rêve que tu étais, car oui tu n’es pas né et je ne te verrais jamais, mon fils ne m’en veut pas, mais je vais devoir t’avorter« .

quand le naturel devient un délit

Pour les journalistes du Monde qui participe au conditionnement des cerveaux, dire à l’instar du parlement hongrois que le mariage entre un homme et une femme est la base de la famille et que la mère est femme, le père est homme, cela est assimilé à des mesures anti LGBT ! Il est vrai que pour les déconstructivistes de gauche une père peut être un homme et que l’inversion des valeurs est la base de l’idéologie qui porte en elle la culture de mort :

Mgr Brennan demande aux catholiques de refuser le vaccin

Mgr Joseph V. Brennan a publié sur le site Web diocésain une vidéo intitulée «Un message sur le vaccin COVID-19».

L’évêque a précisé que l’Église n’est pas contre les vaccins en soi, mais que «nous devons toujours et uniquement rechercher des vaccins éthiques et moralement acceptables». Or, le prélat dénonce l’utilisation par les laboratoires pharmaceutiques chargés de produire un vaccin contre le Covid-19 de «certaines lignées de cellules souches, dérivées de matériel provenant de bébés qui ont été avortés, dont la vie a été enlevée»

Les catholiques ont le devoir de refuser d’utiliser ce «matériel biologique», a déclaré Mgr Brennan. lire la suite

retour du Rivotril dans les EHPAD

Si l’état voulait vraiment le bien de la population, il insisterait pour expliquer en quoi consiste et comment fonctionne le système immunitaire, il ferait la promotion des produits sains plutôt que celle de la malbouffe, il ne fermerait pas les restaurants tandis que les chaines de grandes distributions alimentaires continuent de faire le plein. Au lieu de cela, il gouverne par la peur et fait campagne pour la vaccination et toute la pharmacopée chimique qui rapporte des milliards aux groupes de pression du médicament !

Concernant les personnes âgées, le plan est plus maléfique encore : isolement, éloignement des enfants et dans les EHPAD, retour à l’euthanasie avec Rivotril par injection. Au mois de mars dernier ce médicament avait déjà été prescrit et avait suscité beaucoup d’indignation car on sait que sous forme injectable, il est potentiellement mortel en cas d’insuffisance respiratoire.

Dernier décret d’hier sur l’urgence sanitaire. article 53, II : la spécialité pharmaceutique Rivotril sous forme injectable peut faire l’objet d’une dispensation, par les pharmacies d’officine en vue de la prise en charge des patients atteints ou « susceptibles  » d’être atteints par le virus SARS-CoV-2 .

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000042430554

rivotril