Il y avait "nick la France", "choose France" et maintenant "taste France"…

Il s’agit d’un label déposé visant à changer l’image de la gastronomie française ! oui, vous avez bien lu ! Du passé il faut faire table rase dans l’art de bien manger comme en tout !

La gastronomie française a une image élitiste qui implique que les consommateurs fassent un effort pour la comprendre ! le but de ce nouveau slogan « taste France », fait écho au choose France si cher à au président, et s’attache à rendre plus humble et plus réaliste notre patrimoine gastronomique. C Lecoutrier (directeur général de business france)

On croit rêver ! tout sera décidément fait pour détruire ce que la France a de grand ! non contents de la noyer sous les anglicismes du doux commerce, d’en saccager la langue, la formation intellectuelle (accès à l’ENA sur discrimination positive), d’en avoir bradé tous les fleurons à des consortiums étrangers, d’avoir dilapidé toutes ses richesses, aboli ses moeurs, ses us et coutumes, son art de vivre, d’avoir installé à grands renforts publicitaires des « oeuvres » d’art subversives dans nos plus beaux palais (Soulages au Louvre), ils s’attaquent maintenant à son exceptionnel savoir-faire culinaire !

Dans une République qui a comme valeur l’égalitarisme, le mérite, la reconnaissance du travail bien fait, la promotion des meilleurs, tout cela relève d’un passé qu’il faut expurger comme elle le fit des paysans vendéens qui voulaient conserver leurs traditions !

Dorénavant, la gastronomie française doit se conformer à la doxa libérale, se plier aux exigences des groupes agro- alimentaires qui contrôlent le marché. La world food, mets indigestes et autres plats insipides potentiellement dangereux pour la santé, doit cibler les jeunes et les classes moyennes urbaines totalement déracinés qui ne savent même plus que le lait sort du pis de la vache !

La résistance à ces délires cosmopolites doit se faire sur tous les fronts, revenir d’urgence au pot-au-feu de grand-mère et aux vieilles marmites dans lesquelles se font les meilleurs ragoûts !

Le virus de la transidentité nous guette !

De plus en plus nombreux sont les médias qui se font le relais de l’ idéologie genrée. Le Monde n’est pas en reste. Il a publié un article prenant le parti du militantisme transgenriste, c’est à dire, de la destruction du socle anthropologique contre toute logique naturelle de séparation entre l’homme et la femme, tout bon sens, tout sens moral. Il s’agit pour les propagandistes, d’apprivoiser la bête ImMonde, ces français qui ne comprennent rien et restent rétifs à l’esprit des élites ouvertes à tous les branchements !

Beatrice est devenue la femme de sa femme Christine ….comprendre, une neo-gouine va re-coucher avec son ex-mari devenu sa nouvelle femme !

Dans cette conception très licencieuse de la liberté prônée par les loges judeo-maçonniques, chacun est libre de faire ce qui lui plait, copuler avec qui bon lui semble à seule fin que le système puisse perdurer et continuer à mieux exploiter son prochain ! (les marchés très lucratifs des hormones, des opérations chirurgicales, de la psychanalyse, de la toute prochaine PMA/GPA sont ouverts !)

Pour les journaleux en mal de sensationnel et épris de progressisme, il faudrait que nous nous libérions d’un catholicisme prétendument castrateur et que devenions tous des transgenres, que nous nous extasions devant la douce complicité qui unit ces nouveaux « couples » dont l’union restera à jamais stérile sauf à avoir recours à une fabrication artificialisée d’enfant d’un nouveau genre !

… en absurdie les aveugles sont rois !

tous les acteurs de la transition sexuelle réunis pour faire passer la pilule du trans-bonheur !

Le bêtisier du débat Schiappa Zemmour

pauvre Marlène ! ça doit être dur de croire toutes les bêtises qu’on raconte !

Les idéologies déconnectées des réalités naturelles ne s’imposent que par la force des lois elles-mêmes distinctes de tout ordre naturel ! Ainsi ces utopies bâties sur du vent n’ont-elles jamais un avenir très prometteur ! Ciao Marlène !

Le corps de Marlène en rempart du président ! quelle chevalerie, quel panache !

Ouvrir les yeux sur la pédocriminalité !

Marion Sigaut est historienne et a mené un travail de-ré information sur la dangerosité des nouveaux droits sexuels des enfants. Elle revient ici sur l’affaire Matzneff, s’insurge contre les réseaux pedophiles, la subversion des moeurs et l’effondrement moral des sociétés progressistes !

Elle réhabilite le sens véritable de l’amour, et invoque le retour du patriarcat comme meilleure protection de l’enfance….

Chiche, rétablissons le délit de blasphème !

Selon N Beloubête, notre ministre garde des « sots » ancienne enseignante en droit public, dire que l’Islam est une religion de m… serait porter atteinte à la liberté de conscience ! Dès lors poursuites pénales ont été engagées contre cette jeune femme, Mila, qui proféra cette sentence et déchaina sur elle les foudres des réseaux sociaux et celle des délégués du culte musulman qui affirmèrent haut et fort, qu’elle avait bien cherché les menaces de mort qui lui étaient adressées !

En république laïque se met donc en place un djihad judiciaire !

et bien, soit, prenons-les au mot ! rétablissons vraiment le délit de blasphème abrogé par cette même république en 1881 ! ainsi tous les journaux satiriques qui insultent à longueur de colonnes le christianisme, tous les réalisateurs de cinéma qui font leurs choux gras de systématiquement vilipender la religion catholique, tous les pseudo chroniqueurs, qui sur les chaines payées par les deniers publics, ont l’outrageuse audace, dans un humour ordurier si typiquement gauchiste de chanter que Jesus devrait aller se faire enc… et bien tous ceux-là seraient enfin passibles de sanctions et puis surtout, serait restauré le 2e commandement :

tu ne parjureras pas, tu ne prononceras pas le nom du Seigneur ton Dieu à faux !

ainsi, rétablissant l’ordre éternel gage de justice et de paix, la liberté d’expression variant au gré des pressions communautaires et de la doxa dominante, autorisant toutes les outrances, cèderait la place à une véritable liberté de parole, qui, découlant des droits de Dieu, serait nécessairement respectueuse de chacun !

tout genou doit ployer devant le nom de Dieu !

Blasphème= parole injurieuse contre Dieu = blesser la réputation=déshonorer Dieu

…Dire du mal est une malédiction (=souhaiter que Dieu fasse le mal)

Le blasphème, qui est une maladie spirituelle, perd l’âme qui s’y livre et conduit en Enfer les blasphémateurs ! C’est un péché grave, une faute terrifiante. Dès le Moyen Âge, le blasphème fut regardé comme un trouble dans l’ordre de la Nature aussi bien que dans l’ordre surnaturel qui sont créés par Dieu. Le blasphème envers Dieu attire donc la colère divine inévitablement !

Le blasphème du Moyen Âge à la Révolution prendra la place du plus grave et violent péché parmi bien des péchés commis verbalement. Il existait en effet deux types du blasphème pour les hommes sous l’Ancien Régime : le blasphème divin et le blasphème humain. Ceux-ci sont en même temps liés à la notion de crime de lèse-majesté (crimen majestatis).

Pie IX soulignera que les ennemis de l’Eglise aiment le blasphème :

« Ces implacables ennemis du nom chrétien, tristement entraînés par on ne sait quelle fureur d’impiété en délire, ont poussé l’excès de leurs opinions téméraires à ce point d’audace, jusque là inouï, qu’ils n’ouvrent leur bouche que pour vomir contre Dieu des blasphèmes. » (Pie IX, Encyclique « Qui Pluribus », 09 novembre 1846).

Et comme le disait Pie XII, proférer des blasphèmes est le signe d’une âme corrompue :

« Que personne ne prononce des blasphèmes impies, signe d’une âme corrompue… » (Pie XII, Lettre Encyclique Ad Cœli Reginam , 11 octobre 1954).

Faisons la révolution conservatrice pour rendre à Cesar ce qui est à Cesar et à Dieu ce qui est Dieu !

Et le petit état deviendra grand !

Trump est un président très pragmatique qui ne se laisse pas influencer par la doxa dominante et a obtenu des résultats économiques stupéfiants à en rendre jaloux plus d’un. Malgré la force des oppositions, il devrait être réélu mais ça ne sera pas sans le soutien du petit état hébreux !

Lorsque l’on veut présider à la destinée des Etats-Unis et que l’on partage avec le judaïsme international et sioniste cette même vision judéo-protestante d’une élection divine sur son peuple, on n’a pas d’autre choix, si l’on veut rester en poste, que d’afficher un soutien inconditionnel, de sortir le chéquier et de céder aux desiderata de l’état hébreux et à sa vision prophétique de créer le Grand Israel qui activera la venue du Messie !

du Nil à l’Euphrate

Ainsi D Trump, ne se cache pas derrière son petit doigt, il vient de permettre à Israel d’annexer les derniers territoires palestiniens, parmi lesquels la vallée du Jourdain !

« Ce plan vise à protéger Trump de la destitution et Netanyahou de la prison. Il ne s’agit pas d’un plan de paix pour le Moyen-Orient, mais plutôt d’un plan d’autoprotection pour ses propriétaires. Il donne la souveraineté à Israël à un moment où la Cour pénale internationale discute de l’occupation de la terre palestinienne. » (premier ministre palestinien)

Il y a plus d’un siècle que les EU et Israel marchent main dans la main, leur vision messianique, vétéro-testamentaire, Destinée Manifeste, peuple élu, prédestination, puise aux mêmes sources !

C’est un peu comme notre président, qui vient lui aussi de faire une incursion d’allégeance en Israël et a osé déclarer que le sort des juifs durant la guerre était comparable à ce qu’avait fait la France durant colonisation, s’assurant ainsi l’électorat algérien quitte à amplifier son ressentiment contre la France !

"Croissez et multipliez"

contre le néo-paganisme ambiant et le culte de la Terre-Mère, la parabole des talents :

La mission de l’homme n’est pas de préserver en son état originel ce qui lui a été confié mais faire fructifier ce qu’il a reçu (en usant des ressources mises à sa disposition et de ses « talents »)

car, c’est l’humain qui donne son sens au vivant dans toute sa diversité et l’arbre sera jugé à ses fruits !

la parabole des talents

Parlons peu, parlons globish !

La langue française est une femme. Et cette femme est si belle, si fière, si modeste, si hardie, touchante, voluptueuse, chaste, noble, familière, folle, sage, qu’on l’aime de toute son âme, et qu’on n’est jamais tenté de lui être infidèle.” A France

Ma patrie c’est la langue française A Camus

Notre président Macron est un expert dans la langue du doux commerce (Choose France ; made for sharing) et partout en France, malgré la loi Toubon, nous voyons fleurir sur les panneaux publicitaires, dans les journaux, dans les chansons, les films, les livres de classe, quantités incalculables d’expressions anglo-saxonnes ! Depuis 1945, la colonisation par l’anglish, c’est à en perdre son latin, anglolâtrie quand tu nous tiens…pourtant,

Le français est la langue officielle de la république !

Afin de comprendre ce que représente le français parmi toutes les langues, ce travail réalisé par A Upinsky sur le complot d’état contre la langue française (c’est lui qui aurait dû occuper à l’académie le fauteuil de Barbara Cassin (pro multilinguisme !) à l’académie !

Les limites de ma langue, sont les limites de mon monde, c’est par elle que se structure la pensée, que se forge l’identité… les puissants le savent puisqu’ils ont lancé l’assaut de la nov langue contre le français. Ainsi, l’usage de certains mots est devenu tabou, ou bien il est disqualifiant (complotiste, réactionnaire, fasciste…), d’autres ont été interdits (race) ou ont vu leur sens s’inverser (liberté, démocratie…) cela à seule fin d’empêcher toute pensée critique ! Car il n’existe pas de meilleur moyen pour mondialiser les affaires que de s’en prendre à ce qu’un peuple a de plus précieux, sa langue ! En anglicisant, en simplifiant outrageusement le français (reforme de l’orthographe, langage texto…) langue de l’excellence, on aliène les gens, on les uniformise ! (voir les récents propos du réalisateur des Misérables, va te faire enc…, fils de p…dignes du plus grand Hugo !)

Face à cette situation, l’Académie française, créée par Richelieu pour garantir de l’intégrité de la langue, le plus précieux de nos trésors, sort enfin de sa réserve :

Si la langue française est en danger, c’est la nation qui est en danger. Nous vaincrons le mondialisme et l’hégémonie de du globish en arrêtant de nous soumettre au monde anglo-saxons et en nous réappropriant notre langue, le Verbe, le logos !

A bas l’écriture inclusive et merde au franglish !

les « franglaises » parodient I love rock and roll

Le carré blanc périodique !

une fois qu’on a passé les bornes, il n’y a plus de limites A Allais

Le moral et l’immoral se confondent…

Les industries du divertissement, le cinema, l’art, la musique, une certaine littérature, la pub, tous les organes de propagande nous ont fait avaler toutes sortes couleuvres, ils sont devenus des armes de destruction massive !

La pub a couvert toutes les transgressions, brisé tous les tabous. Pour vendre il faut provoquer !
viva la vulva le nouveau spot décalé sur les serviettes hygiéniques : don’t let your period stop you
https://www.youtube.com/watch?time_continue=27&v=0XsfTfFydOU

En cette époque de relativisme, dans laquelle le Bien et le Mal se confondent, l’indécence un acte de bravoure, libération sexuelle oblige, tout se montre, il faut être décomplexé, tout chambouler. A vos marques, prêtes, tachez ! (slogan féministe exigeant le remboursement des protections menstruelles). Plus de place pour le secret, encore moins pour le mystère … plus de place ni pour la délicatesse, ni pour la pudeur qui sont le propre de l’amour !

Aucune de nos ministresses féministo-égalitaristes (de celles qui écrivent des romans porno) pour s’offusquer de cette défloraison des esprits à des heures de grandes écoute. Aucune pour revendiquer qu’on protège l’innocence et le droit du « consommateur » à manger sa soupe sans être agressé par de tels spots aussi exhibitionnistes que sanguinolents et défendre la dignité des femmes dans la pub…

(selon le CSA, cette publicité ne véhiculerait pas d’image dégradante de la femme !)

En république laïque, on interdit bien que le catholicisme, garant de bonne conduite morale, ne s’affiche dans l’espace public, pourquoi ne pas interdire la publicité qui endommage tant les consciences et les asservit irrémédiablement au consumérisme ?!