Hécatombe dans les EHPAD

Il ne fait pas bon être vieux dans un monde progressiste qui a décidé de faire table rase de son passé ! outre le fait que les personnels soignants de ces établissements de confinement des anciens, sont souvent démunis, rationnés en matériel de soin et de dépistage, que les pensionnaires assignés à résidence ne peuvent plus recevoir de visites, il a été décidé que leur décès lié au coronavirus ne serait pas comptabilisé dans les statistiques officielles. Serait-ce que ces personnes sont de part leur âge, des sous- citoyens français ?!

Par ailleurs, on constate que les protocoles de sédation décidés sur le seul fait de l’âge avancé du malade se multiplient, ce qui s’apparente grandement à une forme d’euthanasie déguisée !

Ainsi en République, la vie est chose futile, on tue les êtres humains aux deux bouts de la vie, les bébés par l’avortement et leurs ainés par l’euthanasie !

Pasteur vs Béchamp

Les virus sont partout, on ne les voit pas mais on n’entend plus qu’eux ! ces bestioles invisibles ont semé le chaos dans nos sociétés modernes tellement sûres d’elle-mêmes !

Pourtant, il y a un siècle le débat faisait rage entre deux écoles, celle de Pasteur partisan de la génération spontanée, pour qui de méchants virus se promènent dans la nature et qu’il est possible de combattre par une médecine allopathique (dont la vaccination) et celle de Béchamp pour qui la maladie n’est rien mais le terrain est tout (microzyma) et prétend donc que c’est un déséquilibre interne à l’homme qui est à l’origine de la maladie …pour des raisons strictement marchandes, la vison de Béchamp a été rayée d’un trait de plume à tel point que même son nom nous est aujourd’hui inconnu !

A Béchamp le polymorphisme microbien

les grandes impostures scientifiques

https://enlandegrace.com/2020/03/14/une-autre-approche-virale/

distanciation sociale !

Afin d’éviter la propagation virale, on nous demande de nous tenir éloignés les uns des autres et de limiter nos relations sociales au strict minimum….soit !

Il se trouve que dans le même temps, on nous fait miroiter le télétravail, la telémedecine, le télé-enseignement, le téléachat comme des panacées économiques en ces temps de disette sociale !

Pourtant, à y regarder de près, on ne peut s’empêcher de constater l’extraordinaire concomitance entre ces nouvelles formes de travail et de vie sociale (chacun chez soi) et l’écroulement de nos systèmes de productions et celui des sociétés traditionnelles. Ainsi, voulu ou pas, ce coronavirus devrait permettre d’adapter la société aux nouvelles exigences du marché (moins de salariés, moins de locaux, moins de relations humaines…pour plus de profits)

Il y a en effet bien longtemps que le marché par une savante ingénierie sociale, sait faire évoluer le système dans le sens qui est le sien, organisant pour cela, s’il le faut, un chaos, une panique contrôlée qui permet de restructurer l’ensemble de l’économie et d’ asseoir encore davantage le pouvoir oligarchique. (il en fut ainsi lors des deux dernières guerres)

la stratégie du choc (Naomie Klein)

Nous vivons actuellement le choc. L’État français nous prive aujourd’hui de nos libertés pour notre bien. Nous l’acceptons et sommes actuellement sans aucun contre pouvoir citoyen. Le parlement vient de donner tout pouvoir au gouvernement pour faire toutes les lois qu’il souhaitera bonne pour l’économie par ordonnance. L’excuse étant la situation de crise. Nous ne serons donc plus du tout en démocratie puisque l’exécutif écrira lui-même ses propres lois directement. Jusqu’ici, il devait quand même convaincre le parlement, maintenant c’est terminé.

Le Président a dit vendredi soir « Beaucoup de certitudes, de convictions seront balayées« .

Un choc peut en cacher un autre !

il faut savoir plier genou !

L’homme est capable de grandes prouesses technologiques mais un simple microbe remet en question tout l’édifice qu’il a méthodiquement bâti.. c’est l’orgueil humain qui est ici mis à genou ! et de nous souvenir de ces paroles d’évangile, sans moi, vous ne pouvez rien faire !

C’est sans doute pourquoi, alors que nous avons assisté ce dernier siècle à une déchristianisation massive, la messe diffusée exceptionnellement sur France 2 a remporté un record d’audience !

messe suivie par 1,3 millions de spectateurs !

Les biens spirituels sont les seuls bien durables car ils sont éternels, là ou se trouve notre trésor se trouve aussi notre coeur !

Puisse cette épidémie ramener les tièdes à la pratique religieuse, nous conduire à tirer les leçons pour notre âme obscurcie et faire que nous puissions accepter de nous abandonner à la divine providence !

prière pour temps d’épidémie :

« O Dieu qui ne voulez pas la mort mais la conversion des pécheurs, tournez-vous avec bienveillance vers votre peuple qui revient vers vous et, puisqu’il vous est dévoué, délivrez-le avec miséricorde des fléaux de votre colère ».

servez-vous !

Ce confinement est une bonne aubaine ! Malgré le déploiement des forces de l’ordre, on assiste déjà à des pillages dans différents coin de France ! le « nous » utilisé par Macron et ses incantations au civisme, dans une société qui a perdu tout sens moral et tout sens du bien commun, ne semblent pas avoir été entendus par tout le monde … les « chances pour la France » n’ont pas bien reçu le message…

comme il y a bien longtemps, les razzia…

L’homme est « un animal » social !

Henri Laborit disait que seule la pression de la nécessité, face à un danger commun, pouvait donner à l’homme le sens de l’humanité, c’est-à-dire qu’il se sente appartenir à quelque chose de plus grand que lui.

Qu’on le prive de liens avec ses congénères (en le confinant chez lui par exemple), que les événements deviennent critiques, et voilà qu’il se réinvente une vie sociale !

c’est que ce lien lui est absolument vital ! car c’est ce lien social qui justement est l’amour qui l’unit à son prochain et avec Dieu ! (sans amour, il n’y a plus d’humanité)

Ainsi , alors que les italiens vivent claque-murés chez eux, un incroyable élan de solidarité, de charité s’est réveillé : les taxis se sont mis gratuitement à disposition des soignants afin de les reconduire chez eux, des applaudissements de soutien mutuels ont retenti à travers les rues, l’hymne national, des chants patriotiques sont régulièrement entonnés depuis les balcons, dans les églises, on se recueille, on prie pour les agonisants qui, à cause de bien étranges mesures de prophylaxie, ne peuvent recevoir l’extreme onction, des groupes se sont constitués sur internet afin de proposer des séances de prières collectives, des prêtres arpentent les rues pour bénir les maisons…

bref, à toute chose malheur est bon, si ce virus nous ramène à plus grand que nous-même, le marché n’aura pas raison de la crise !

le système de santé n’est plus à la hauteur, à qui la faute !?

Au globalisme qui nous a imposé un système de soin dicté par des officines supra-nationales (ARS, CHAFEA, ECDC, EMA, OMS) qui coutent un pognon de dingue, imposent une médecine techniciste et déshumanisée reposant sur les lois du marché, la primauté du profit et sur l’avidité de Big pharma, plutôt que sur la relation humaine patient /médecin qui a fait ses preuves durant des siècles !

les grands combats sanitaires de l’UE ! … il faut détruire les services publics !

Le comble étant que tous les technocrates qui travaillent dans ces officines sensées prévoir et organiser les soins n’ont en réalité aucune utilité puisqu’incapables de parer à la moindre crise ! ainsi, dans le cas de l’épidémie de coronavirus, nos médecins de ville, nos infirmiers, kinés… n’ont pas même reçu les masques homologués nécessaires à leur protection et à l’exercice de leur métier !

Alors que nous avons traversé bien d’autres pseudo crises sanitaires (SRAS, H1N1…) qui furent des flop, nous constatons une nouvelle fois l’impréparation, un pays mal géré qui n’applique aucun principe de précaution, n’a aucune réflexion anticipatrice sur nos stocks stratégiques qu’ils soient alimentaires ou médicaux (même la fabrication des combinaisons, des masques est faite à l’étranger !)…

aux animaux malades de la peste (Jean de la Fontaine) :

Un mal qui répand la terreur,
Mal que le Ciel en sa fureur
Inventa pour punir les crimes de la terre
La Peste (puisqu’il faut l’appeler par son nom)
Capable d’enrichir en un jour l’Achéron,
Faisait aux animaux la guerre.
Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

Le Lion tint conseil, et dit : Mes chers amis,
Je crois que le Ciel a permis
Pour nos péchés cette infortune ;

Que le plus coupable de nous
Se sacrifie aux traits du céleste courroux ;
Peut-être il obtiendra la guérison commune.

Si ce virus (anagramme survie), nous délivre de l’ultra- libéralisme, je veux bien être malade !

« ouvrez les frontières »

C’est le slogan du cosmopolitisme dont Macron est Le grand promoteur ! ainsi, tandis que de nombreux pays ont fermé leurs frontières pour protéger les habitants, notre freluquet national et son gouvernement en coeur maintiennent que :

« On ne fermera pas les frontières car ça n’aurait pas de sens ».O Veran

« Les frontières physiques n’ont pas de sens pour un virus ».S N DIaye

« Le virus n’a pas de passeport ».E Macron

attention au repli nationaliste, à la lèpre populiste ! (le nationalisme c’est la guerre !)

Le virus qui semble être bien plus dangereux qu’on ne l’a laissé entendre, est pourtant bien transporté par des personnes contaminées, donc importé chaque jour par ceux qui sillonnent la planète de long en large ainsi que le veut l’économie mondiale ! et c’est bien parce que Macron a laissé nos frontières ouvertes aux quatre vents que la France compte le plus grand nombre de contaminés d’Europe après l’Italie ! Freiner l’épidémie commence donc précisément par contrôler les frontières ! sachant qu’actuellement un porteur contamine 3 personnes, mais que n’ayant mis en place aucun dispositif aux aéroports, des centaines de personnes ont pu rentrer porteuses de la maladie !

Notre système de santé ayant été saccagé par les années de libéralisme sauvage, il ne pourra pas faire face à une épidémie de grande ampleur ! (12000 lits sont déjà occupés, il y en a en moyenne 6 pour 1000 habitants)

médecin urgentiste à Lariboissière

Notre capitaine ne tient pas la barre, le retard dans la prise de décision, le manque d’anticipation, la persistance à ne pas vouloir entraver le commerce mondial en fermant les volets alors que la tempête fait rage, vont couter la vie à des centaines, des milliers de personnes !

« passez pompons les carillons », en France, on entre comme dans un moulin !

L’ideologie jusque dans une crise sanitaire extraordinaire !