comment disparait une religion ?

Après le temps des religions transcendantes semble venu des religions séculières : nazisme, communisme, écologisme puis maintenant hygiénisme. Comme le catholicisme en son temps les discours écologistes et hygiénistes ont vocation à structurer l’organisation de la société et à codifier les moindres détails de la vie quotidienne. La pandémie du coronavirus a été l’occasion pour l’Etat de distinguer, les besoins essentiels de l’homme de ceux qui ne l’étaient pas. Intrusion inouïe dans les consciences allant jusqu’à l’interdiction du culte public. Ces religions séculières annoncent la fin du monde, l’Apocalypse, la Rédemption après le péché. Elles ont leurs prophètes: Al Gore, Greta Thunberg, Jean-François Delfraissy. Leurs credos et leurs exclusives : hors du confinement point de salut ! Leurs dieux: la nature, la vie nue. Leurs litanies: le bon docteur Salomon égrenant chaque soir le nombre de décès de la journée. Son clergé: les journalistes et les experts auto-proclamés ralliés à la pensée unique du sanitairement correct. Le débat est interdit : le Pr Raoult est ostracisé au même titre que les climato-sceptiques. Une dictature implacable a succédé à un totalitarisme plus sournois. C’est à la découverte des origines et des principes, mais aussi des modes d’action et des pratiques de cette nouvelle religion que cette conférence nous invite :