la numérologie secrète

Dans le Talmud, la fausse lumière de la numérologie est présente partout et est corrélée à des plans sataniques qui s’imposent au monde en opposition au plan de Dieu pour les hommes ; de grands événements historiques se déroulent ainsi à des dates qui ne doivent rien au hasard ainsi que l’explique ici L Glauzy :

L Glauzy :. Les actes terroristes talmudistes se multiplient, mettant en scène des « islamistes » sous contrôle mental de type MK Ultra

On peut appliquer cette science au dernier cas de terrorisme islamiste qui a frappé la France, celui d’ Abdoullak A. Il est à souligner une nette récurrence de l’emploi du chiffre 6 (idem pour le couvre feu : 6 semaines, 6 heures du soir, 6 à table)

Abdoullak A. a 18 ans (3×6). Il était arrivé en France à l’âge de 6 ans. Le vendredi 16 octobre, jour de l’attentat, est le 42e  (4+2=6) vendredi de l’année 2020.

15 (1+5=6) personnes sont placées en garde à vue.

16 octobre 2020 = 26 + 40 = 66

On n’est pas en reste non plus avec le nombre 13. Le 16 octobre : 16 + 10=26=2×13).

L’élève qui a lancé l’appel à la mobilisation contre l’enseignant sur les réseaux sociaux avait 13 ans.

Quand j’assemble tous les faits, y compris ceux de la numérologie, j’obtiens un faisceau convergeant vers une opération montée par des services secrets talmudistes« 

A qui profite le crime ? qui paie ? comme lors de chaque attentat, de nombreuses questions restent en suspens…est traité de complotiste celui qui ose les poser ! comment un jeune de 18 ans peut-il en venir à commettre un tel acte ? pourquoi le terroriste est-il systématiquement exécuté ? pourquoi le scenario est-il toujours le même ? pourquoi le traitement politico médiatique est-il inchangé? qui a intérêt dans ces politiques migratoires qui n’ont pas changé d’un iota depuis plus de 50 ans ? qui arme les assassins ?…. il faut peut-être faire parler les chiffres pour apporter des réponses !

coup de poignard de Bergoglio

A la fin du pontificat bergoglien, Dieu trouvera-t-Il encore une trace de foi catholique dans cette Rome néo-protestante et néo-moderniste, progressiste sans limite, apostate jusqu’à la lie ?

Dans un documentaire publié aujourd’hui au Festival de Rome, Bergoglio dit que les personnes homosexuelles ont le droit de fonder une famille » :

« Couples gays, Pape François : ‘Oui à la loi sur les unions civiles’. »

Le documentaire en question, intitulé François, est signé du registre américain Evgeny Afineevsky. Ce dernier vient de remporter, lors de ce 15e Festival du film qui se tient à Rome actuellement, le Kinéo Movie for Humanity Award, attribué à ceux qui promeuvent les enjeux sociaux et humanitaires.

La position de l’église catholique est celle-là (doctrine de la loi signée par le cardinal Ratzinger en 2003) :

« L’Église enseigne que le respect envers les personnes homosexuelles ne peut en aucune façon conduire à l’approbation du comportement homosexuel ou à la reconnaissance juridique des unions homosexuelles. Le bien commun exige que les lois reconnaissent, favorisent et protègent l’union matrimoniale comme base de la famille, cellule primordiale de la société. Reconnaître légalement les unions homosexuelles ou les assimiler au mariage, signifierait non seulement approuver un comportement déviant, et par conséquent en faire un modèle dans la société actuelle, mais aussi masquer des valeurs fondamentales qui appartiennent au patrimoine commun de l’humanité. L’Église ne peut pas ne pas défendre de telles valeurs pour le bien des hommes et de toute la société. »

L’Eglise du pape François, cette nouvelle Eglise, comme l’appelait Mgr Lefebvre,  vieille conciliaire de plus de 50 ans, désespérante dans son activisme mondain, se teinte toujours davantage des couleurs arc-en-ciel tandis que les églises sont désertées !

des éclaircissements sur l’Islam

Nous vivons des moments effroyables où sur le sol de France, se produisent désormais des décapitation au nom d’Allah le miséricordieux !

Les gouvernants français ont décrété depuis de nombreuses années que l’Islam est une religion de paix et d’amour et le pape insiste pour que l’Europe ouvre davantage ses portes aux ressortissants de cette religion alors que de toute son histoire, l’Europe s’est érigée contre la progression de l’Islam en occident. L’abbé Pagès montre que la miséricorde (en revanche, la compassion d’un cœur aimant caractérise la révélation chrétienne) ne figure pas dans le Coran contrairement à ce qui est proclamé :

« tous frères ! »(le pape à gauche toute)

C’est le nom de la troisième encyclique fleuve du Pape François, inspiré par un imam du Caire, Ahmad al-Tayyeb, une première dans l’Église catholique mais qui n’en est pas une pour François qui a multiplié les signes d’allégeances à l’Islam depuis le début de son pontificat. Un texte portant sur la fraternité et l’amitié sociale, encyclique qui vise à forger une pastorale politique universelle en matière migratoire. Le migrant est en effet, son le thème de prédilection, (le migrant est une bénédiction pour les peuples qui l’accueille…), il milite tel un membre actif d’ONG, pour le vivre ensemble, le multiculturalisme et le multiconfessionnalisme….pour diluer les nations dans une religion cosmopolite universelle, dont les grands prêtres ne porteront pas l’habit blanc !

tous frères, au regard du MEME PERE nous dit la Bible.

Bien loin de la doctrine catholique, « vivre-ensemble » temporel et « pluralisme religieux » s’abreuvent à la même source idéologique, le relativisme philosophique et théologique, celle des sociétés ouvertes imprégnées de marxisme.

Jésus n’a jamais prêché la révolution (le vrai opium du peuple) ni aucune opinion marxiste. Ni promis aucun paradis sur Terre. Le partage des richesses de manière autoritaire a toujours fini dans l’horreur et le sang. Jésus n’a parlé que de révolution à faire dans notre cœur et de la liberté de chacun de donner à l’autre.

Ainsi, Bergoglio affiche clairement sa mondanité et travestit le message de Dieu en messianisme mondialiste comme le font les chefs d’état qui obéissent aux mêmes maîtres et poursuivent les mêmes buts destructeurs :

Il ne faut donc compter ni sur les uns ni sur les autres pour défendre notre identité et nos modes de vie !