la vertu d’humilité

L’humilité est vérité, fondement de toutes les vertus …le premier degré d’humilité est l’obéissance sans délai (st Benoit), impossible d’obtenir les vertus d’humilité sans humiliation :

Ne vous estimez pas meilleur que les autres ; peut-être êtes-vous pire aux yeux de Dieu, qui sait ce qu’il y a dans l’homme. Ne vous enorgueillissez pas de vos bonnes œuvres, car les jugements de Dieu sont autres que ceux des hommes, et ce qui plaît aux hommes, souvent lui déplaît. S’il y a quelque bien en vous, croyez qu’il y en a plus dans les autres, afin de conserver l’humilité. Vous ne hasardez rien à vous mettre au-dessous de tous, mais il vous serait très nuisible de vous préférer à un seul. L’homme humble jouit d’une paix inaltérable, la colère et l’envie troublent le cœur du superbe. L’imitation de JC

Biden et les petites filles (compilation)

J Biden est sans doute plus près de la case prison que de la Maison Blanche :

les ravages de la pornographie sur les enfants

La modernité a fait du sexe un marché, elle a sexualisé les enfants, des cours d’éducation à la sexualité sont donnés à l’école selon des directives de l’ONU… l’amour a perdu sa vocation et son mystère, un don de soi pour l’autre, le sexe est devenu un produit de consommation qui avilit les êtres humains et les limite à l’assouvissement de leurs désirs. …

des méfaits de l’hyper sexualisation des femmes

Tocqueville prophétisa la venue de l’exaltation de l’individualité. À savoir, des masses à la recherche constante d’une transgression naturelle. Un esclavagisme qui ne dit pas son nom.

La société neo libérale a fait de la femme un objet de désir. Ayant renoncé à leur nature, elles sont les esclaves du marché, elles doivent se plier à tous les diktats de la société consumériste pour se donner l’illusion d’exister :