Soros veut abolir la famille !

La famille est un petite Eglise, la cellule primitive de toute organisation sociale, c’est pourquoi la gauche s’évertue à la détruire. En Soros, le juif hongrois multimilliardaire, agent de la société ouverte, elle a trouvé le bon assassin :

« La crise du coronavirus montre qu’il est temps d’abolir la famille », selon openDemocracy, une organisation à but non lucratif financée par George Soros, qui tente d’utiliser la pandémie pour détruire les familles, en faisant valoir que « nous méritons mieux que la famille. Et la période du corona est un excellent moment pour s’entraîner à l’abolir »

« le premier qui dit la vérité »

Le premier qui a osé porter la contradiction c’est le Christ et il a effectivement été exécuté, mais son amour de la vérité, sa fidélité totale à celui qui la détient l’a ramené à la vie !

Dans notre société du mensonge et du paraitre, nombreux sont ceux qui essaient de suivre sa voie afin qu’en faisant se rencontrer l’amour et la vérité, la justice et la paix s’embrassent (psaume)

en attendant que les masques tombent !

Le marché a déjà réussi à nous rendre indifférents les uns au sort des autres mais il lui faut plus ! Désormais nous devons apprendre à craindre notre prochain et mettre un terme aux embrassades, aux poignées de mains, aux sourires fraternels, aux cajoleries, aux accolades et à porter un masque pour dissimuler notre visage en toute situation et veiller à maintenir la distance réglementaire !

Quoi de plus inhumain que cette société du sans contact (bientôt il ne restera plus que l’écran pour être tactile) vers laquelle nous sommes dirigés. Comment nous épanouir sans rien toucher, sans plus voir à qui on a affaire, sans plus utiliser nos mains, ces merveilleux outils de préhension et par conséquent de compréhension ! c’est de sens dont on nous dépossède. Il suffit de voir la réaction des plus jeunes enfants face à une personne équipée d’un masque pour constater combien il est dérouté et il n’est pas rare qu’il se mette à hurler de peur !

Ces masques sont certes une bonne aubaine pour le marché mais ils peuvent aussi s’avérer potentiellement dangereux pour la santé (changement physiologique du nez, maux de tête, effets délétères sur la respiration…), avant tout, ils ne permettent plus de reconnaître celui qui se cache derrière et sont donc l’outil rêvé pour rompre définitivement les liens sociaux si indispensables aux hommes. D’ailleurs, c’est dans les rites initiatiques de sociétés occultes lucifériennes que les adeptes sont amenés à se dissimuler derrière des masques ! Il ne faut donc pas se méprendre sur l’usage de cet objet !

Si nous voulons garder notre humanité, il faudra tomber le masque car si Dieu nous a créé à sa ressemblance c’est bien pour que nous puissions le reconnaitre dans le visage de notre prochain….

confinement, deux poids deux mesures !

Incendies volontaires, guet-apens, jet de projectiles, harcèlement, bars ouverts, barbecues géants, attroupements, les infractions ne manquent pas chez les Miserables des quartiers dits sensibles ! la loi martiale ne s’applique pas dans les zones abandonnées à la racaille par la république ! peu de risque qu’ils respectent les nouvelles règles de confinement qui s’imposent aux français et les empêchent de travailler…

le confinement dans les quartiers

la main de Dieu ?

On peut chercher des causes naturelles, rationnelles, ou plus « complotistes » à la crise qui s’abat sur nous mais, il n’y a pas lieu d’écarter des causes surnaturelles !

Dieu est infiniment bon, infiniment parfait, il ne peut vouloir le mal ! Il a offert aux hommes la liberté de choisir le bien (aller vers Dieu) ou le mal (s’en écarter). L’homme a choisi le mal, Dieu respecte ce choix. Depuis le péché originel, celui-ci s’est donc propagé et amplifié. Dans notre monde déchristianisé, il est partout. Les 3 grandes fautes de notre société contemporaine, le culte de l’argent (le veau d’or), celui de l’homme-Dieu (Babel) et celui de la dépravation des moeurs (Sodome et Gomorrhe), ajoutées à la volonté de faire table rase et à quantité de blasphèmes proférés contre l’Autorité suprême, aux lois contre-nature, à l’incendie de Notre-Dame… font que nous cochons toutes les cases pour que les conditions de la colère divine soient de nouveau réunies ! reste à savoir quelle sera l’ampleur et la durée de la colère ?! Une chose est sûre, la guérison et le salut ne viendront que par d’ardentes prières de contrition !

le Veau D’or (Mammon)
Babel (mondialisme)
Sodome et Gomorrhe (théorie du genre, moeurs)