Les « martiens » triompheront-ils ?

Je me suis souvent dit, devant la civilisation contemporaine et ceux qui en sont le produit, qu’il n’y avait pas besoin de fables sur les extraterrestres et les soucoupes volantes, les extraterrestres, c’est nous, ou plus exactement, quand on reste les pieds sur terre, ce sont eux, les mutants de la modernité: hors-sol, toxiques, dépourvus d’empathie.
Or je suis tombée sur un extrait d’une lettre de Merejkovski à Wells citée par un ami russe qui me confirme dans cette impression
.

EXTRAIT :

Je suis personnellement convaincue que le coronavirus, quelle que soit son origine, qu’on l’ait introduit ou exploité, est une sorte de 11 septembre biologique, destiné à sidérer les populations, et le plus vertigineux est que des cerveaux malades puissent concevoir de telles choses et que nous ne soyons pas en mesure de diriger sur eux un rayon de la mort qui les neutralise les uns après les autres…

lire la suite (chroniques de Pereslavl)

Il ne tient qu’à nous d’ouvrir les yeux ! Haut les coeurs !

une conversion du féminisme à la féminité.

En ces temps de carême et d’appel à la conversion, une femme livre son témoignage personnel expliquant comment à force d’idéal féministe et de rivalité, elle allait gâcher son mariage et comment par la grâce de Dieu, elle s’était métamorphosée en femme et avait découvert son mari dans ses qualités d’homme !

le blog de femmes à part

l’ADN de France !

La France n’est pas une nation de troisième zone ! les français, pour la raison qu’ils sont héritiers d’une longue tradition catholique, sont attachés à la liberté, à la vérité profonde de l’ETRE. C’est ce qui a fait d’eux, un peuple rebelle ! combien de jacqueries, combien de « révolutions », combien de révoltes comme celle des GJ ?…quelquefois genou à terre, quelquefois laissés pour morts, mais pourtant, jamais vaincus !

Ce n’est donc pas un hasard si notre pays a été de longue date, le laboratoire de toutes les répressions et de toutes les révolutions capitalistiques. Depuis l’avènement de la République et la mise en place de la surveillance généralisée par Fouché, le génocide vendéen, il a fallu contrôler et mater ce peuple qui a dans son ADN quelque chose qu’on ne peut pas plier, quelque chose qui résiste à toutes les injonctions libérales, à toutes les opérations d’intoxications visant à le soumettre à l’idéologie dominante, à cette « élite » apatride qui depuis 200 ans tente de saper son identité profonde en lui greffant un nouveau logiciel qu’il rejette systématiquement !

Ainsi dans cette vaste opération de sidération « coronavirus », on voit se dresser encore et toujours, contre le pays légal, qui attise la folie collective, le même pays réel qui tente de garder son sang froid et rumine le moyen de faire tomber cette oligarchie qui depuis 200 l’a spolié de ses biens et de sa précieuse liberté !…

Cette fois-ci sera-t-elle enfin l’occasion, alors que la France s’enfonce dans la dictature, (ce soir le parlement donnera un blanc-seing à Macron), d’éradiquer le poison révolutionnaire ?!

« les hommes combattent et Dieu donne la victoire ! »

homme de bon sens et vrai chef d’état !

Après un long dialogue avec les représentants de toutes les factions de la société civile, le président Russe, V Poutine, souhaite introduire la mention de Dieu dans la constitution du pays et spécifier qu’un mariage ne peut être qu’une union entre deux individus de sexes opposés, soit entre un homme et une femme !

(le 22 avril les russes seront appelés à se prononcer par référendum sur ces questions)

Il ne lui restera plus avant son départ qu’à obtempérer à la requête de la très Sainte Vierge Marie à Fatima en 1917, de consacrer son pays à son Coeur Immaculé afin que la Russie soit sauvée et que nous puissions reprendre enfin espoir …

Pour les philatélistes catholiques, des timbres sont en vente (UNEC) pour financer le pèlerinage de conversion de la Russie : http://www.radio-silence.tv/index.php?&idUnec=33

être réactionnaire dans un monde progressiste.

« N’apprend pas l’histoire, tu deviendrais réactionnaire » Robert de Flers

L’adjectif ou le substantif réactionnaire, désigne, selon le dictionnaire, une politique qui prône un retour à une situation passée, révoquant une série de changements sociètaux, moraux, économiques.

Aujourd’hui, le terme est devenu une insulte, ou du moins un qualificatif péjoratif qui désigne sans discernement, les passéistes, vieux-jeu, ringards et autres défenseurs d’un ordre moral, de la préservation de l’ identité nationale, de l’unité de la nation !

Le catholique est souvent qualifié de réactionnaire car en effet l’Eglise entend conserver intacte la parole que lui a transmise le Christ afin que ne disparaissent pas les notions de bien et de mal ! la vérité étant intemporelle et inculturée, le réactionnaire ne peut que conserver, et se détacher des modes par essence éphémères et changeantes.

Cependant le réactionnaire n’est pas un réfractaire au progrès (Charles Maurras : connaître et comprendre notre passé pour mieux envisager l’avenir ; le présent est un texte, le passé son explication. Cardinal Sarah) mais simplement partisan d’un progrès qui doit faire évoluer l’humanité vers plus de bien en respectant un ordre moral qui doit être organisé selon de les lois éternelles.

Le terme s’oppose à révolutionnaire ou gauchiste, des gens proches des milieux judéo-maçonniques, qui dès 1789 ont voulu tout casser, faire fi de l’histoire, démolir le trône et l’autel au nom de la déesse Raison, abattre l’ordre ancien (ce qu’ils firent de la plus barbare des manières) pour faire un homme nouveau dans une société nouvelle en s’appuyant sur la folle idée des Lumières rousseauistes selon lesquelles l’homme serait bon de nature !

Cette engeance, assise sur les bancs de gauche de l’assemblée nouvellement constituée, est progressiste, elle croit dans les lendemains qui chantent, ne se satisfait jamais de l’instant présent, vit dans le rêve permanent d’une société meilleure… demain ! et pensent que la révolution permanente nous conduira à cet idéal !

Pour cela, elle désigne des ennemis. Son ennemi c’est la réaction (les dissidents selon la terminologie communiste). Ces opposants, ces renégats de l’ordre nouveau, il faut les éliminer socialement, intellectuellement, ou même physiquement ! (pas de liberté pour les ennemis de la liberté Robespierre)

« le progressisme, c’est la foi dans le progrès sans l’esprit critique ni le sens de la tolérance, avec la conviction dogmatique de posséder la vérité et d’être installé dans le bien… Si les réactionnaires n’avaient pas existé, les progressistes les auraient inventés… » (P A Taguieff (les contre révolutionnaire, le progressisme entre illusion et imposture)

Résultats, une France coupée en deux, des hommes qui n’ont plus que des droits et plus de devoirs, un pays qui a renoncé à ses traditions, à ses valeurs.

Social parce que royaliste !

Non ce ne sont pas les socialistes qui ont soulagé le sort des malheureux travailleurs que la Révolution a livrés aux lois du marché :

Le socialisme n’est que la religion de l’envie. Le socialisme est plus facile que la civilisation, il consiste à consommer ce que les siècles ont recueillis

Depuis la Révolution, la gauche n’a fait que privatiser la charité chrétienne ! Elle a vidé les coffres !

comment l’anti-racisme et devenu une arme anti-blanc !

La Bible utilise le mot race sans tabou. La race correspond à une réalité tangible que les évolutionnistes ont dévoyé pour en faire une idéologie racialiste (sélection naturelle=lutte des races et primauté de l’une sur l’autre) puis une machinerie pour affaiblir la conscience européenne !

Comment les français pourraient-ils être racistes quand leur religion traditionnelle les exhorte à aimer leur prochain comme eux-mêmes et leur enseigne que TOUS les hommes sont frères au regard d’un même Père qui est Dieu ?

J Sturel retrace l’évolution de ce concept purement darwinien, le racisme, depuis le touche pas à mon pote de la gauche sociètale des années 80, jusqu’à la lutte récente contre les toutes les discriminations, la promulgation des lois antiracistes (loi Pleven) et la propagande vivre-ensembliste….étudie comment l’anti- racisme est devenu par une savante ingénierie, un racisme anti-blanc, imputant in fine, aux seuls blancs, la responsabilité exclusive du racisme !

La dame au foyer (1)

Etymologiquement, la dame est la gardienne du foyer. Durant des siècles, les femmes ont entretenu le feu sacré…

Mais au cours des dernières décennies, les tâches domestiques ont été déconsidérées. Le libéralisme a oeuvré à extraire la femme de son foyer pour en faire une « armée de réserve » du capital et accroitre la consommation ! Si certaines femmes ont pu s’épanouir dans des tâches extérieures et bien gagner leur vie, pour la plupart d’entre elles, le rêve n’a pas été au rendez-vous, ça a été la double peine. Il a fallu faire deux journées en une, conjuguer deux métiers et deux « patrons », sans parler du fait que de nombreux enfants ont été livrés à eux-mêmes avec les conséquences que l’on sait, et des salaires qui ont été tirés vers le bas (alors qu’un seul salaire faisait vivre une famille entière, il faut maintenant que tous ses membres aient un emploi pour espérer « s’en sortir »)…

Aussi, il est bon de redécouvrir le bon sens de ces manuels des années 50 qui préparaient les jeunes filles à devenir de bonnes maitresses de maison et à y trouver leur bonheur !

manuel de sd cycle 1941

chapitre 1 : en marche pour la vie :

Il faut réhabiliter le rôle de la femme dans la maison. Loin d’être entaché d’infériorité , il exige une somme d’intelligence, de qualités et de vertus qui doit le placer très haut dans l’estime de tous.

Jeunes filles qui demain serez des femmes, prenez conscience de la beauté de votre tâche , tâche de choix où l’esprit et le gout peuvent s’employer d’une façon continue, où le coeur s’élargit, où la vie est multipliée ; tâche admirable par l’idéal qui l’inspire et le but qu’elle se propose.

Ne méprisez aucun des travaux domestiques, c’est par leur moyen que vous donnerez aux vôtres et à vous-mêmes la santé, le bien être, le bonheur.

Quels que soient ses dons intellectuels ou artistiques, une femme peut faire plus, elle ne peut faire mieux que fonder un foyer ; aussi fera t-elle sagement d’y demeurer si la nécessité ne l’oblige pas à travailler au dehors…Son absence de la maison affaiblit la vie de famille, prive les enfants des soins maternels aussi nécessaires à leur âme qu’à leur corps.

Par son économie, et son savoir-faire, une bonne ménagère peut d’ailleurs épargner l’équivalent du salaire de l’ouvrière moyenne. Si vous avez assez pour mener une vie saine, bien que simple, n’allez pas sacrifier le vrai bonheur à la recherche de jouissances que le snobisme surtout rend désirables. Restez chez vous, vous aurez choisi la meilleure part. Faites-vous une famille unie, aimante, elle sera pour vous la source des plus pures et des plus fortes joies.

Voilà direz-vous de bien grands mots alors que dans la pratique il semble s’agir seulement de remplir une tâche qu’on a coutume de trouver très terre à-terre ! mais la grandeur d’un travail dépend surtout de son but, de la conscience et du gout avec lequel il est fait. Sans ces humbles racines, la fleur ne s’ouvrirait pas ; sans vos humbles travaux, le bonheur ne saurait s’épanouir à votre foyer.

C’est à ce bonheur dont le vôtre sera fait, que vous consacrerez votre vie…

pourquoi les femmes ont été mises au travail salarié :

La gauche et la révolution

Un ouvrage réalisé par un collectif d’historiens qui proposent de montrer à travers 30 figures emblématiques, en quoi la gauche est fille de la Révolution dite française ! en effet, avant 1789, il n’y avait qu’une seule France unie dans le Christ à travers la figure de son roi !

Au fil des années, la gauche anticléricale (non serviam), a toujours semer la division pour mieux régner, récupérer les idées chrétiennes pour les privatiser et les rendre folles (ex, la doctrine sociale qui a toujours relevé de la charité chrétienne).

La République, née de la Révolution est elle-même un projet de gauche, c’est un poison qui continue de nous opposer ! La République, c’est le désordre établi...ils armeront les banlieues pour défendre la république R Holeindre

La droite veut conserver, la gauche veut faire table rase…

« Ces fondateurs sont “de gauche” en ce sens qu’ils adhèrent à l’idéologie du progrès, à tout le moins au principe de la perfectibilité humaine, ils croient en l’avenir de l’Homme – un homme devenu maître de lui-même, grâce à son émancipation des forces extérieures qui l’ont jusqu’ici aliéné : les monarchies et l’Église catholique » (Michel Winock).

Si on est vraiment français, on ne peut pas, contrairement à ce que soutenait M Bloch, en même temps vibrer au sacre de Reims et à la fête de la fédération !

Aujourd’hui dans le paysage politique officiel, il n’y a plus ni droite ni gauche, tous les politiques semblent avoir rejoins peu ou prou le camp progressiste, pourtant, un pays qui ne sait rien recevoir de son passé est voué à disparaitre !

à droite toute : https://enlandegrace.com/2019/10/30/a-droite-toute/