Le cardinal Barbarin relaxé !

Alors que régulièrement de sordides affaires de pedocriminalité éclaboussent la caste politico médiatique dans la plus grande discrétion et avec l’assentiment des milieux de gauche, le Cardinal Barbarin, primat des Gaule, accusé de ne pas avoir dénoncé une affaire de pédophilie alors même qu’il n’était pas en charge de l’archevêché, a été victime d’une campagne de calomnies sans précèdent qui visait à discréditer l’Eglise toute entière !

Le voici aujourd’hui totalement innocenté, pour autant sa réputation n’est pas lavée, les réseaux sociaux continuent de déverser sur lui des tombereaux d’insultes !

Faut-il rappeler que le plus grand nombre de pédocriminels se trouvent dans l’éducation nationale, les milieux sportifs et artistiques, les réseaux sataniques bien protégés ! faut- il rappeler que R Polansky, l’homme aux 12 affaires de viols sur mineurs est nommé 12 fois aux Cesar !

On espère sans y croire que les chroniqueurs et les journalistes qui l’avaient roulé dans la boue avec tant de délectation, lui présenteront leurs excuses…

Quoi qu’il en soit, tous les journaleux bien -pensants qui n’ont pas tari d’éloges pour encenser un grand nombre d’artistes pédophiles (ex L Joffrin de Libé, Le Monde…) doivent se sentir soulagés de cette relaxe !

actes cathophobes, c’est TOUS les jours en France !

Quand est-ce-que les médias, le législateur, le politique prendront-ils enfin la mesure de la montée des actes anti-chrétiens et cesseront-ils de minimiser la violence que subissent quotidiennement les français de culture catholique ?! Entendra -t-on un jour, le président Macron condamner avec autant de fermeté ces agressions qu’il déclare que toute critique de l’état d’Israel est de l’antisémitisme ! (ce qui ne l’empêche pas de se voir refuser l’entrée d’une Eglise de Jerusalem, pourtant française, par les soldats de l’Etat Hébreux !)

Alors que le Parisien fait justement sa Une sur la « petite Jerusalem » de Sarcelles pour s’apitoyer sur les inquiétudes bien légitimes des juifs face à la multiplication des provocations antisémitistes de la part des populations musulmanes qui vivent dans ces quartiers, c’est en tout impunité et en toute discrétion que des hommes cagoulés s’en prennent à des pèlerins catholiques (à Caen et à Lille), caillassent leur bus en vociférant, en toute indifférence médiatique et avec la complicité du gouvernement également, que des membres de la communauté LGBT taguent des monuments cultuels catholiques !

un tag directement inspiré de l’animateur anti-chrétien Fromet, qui sévit sur France Inter !

Le clergé veut-il encourager la montée de la christianophobie qu’il ne portera pas plainte ?! Certes le Christ a tendu la joue gauche mais cela ne signifiait pas qu’il renonçait au combat mais bien plutôt qu’il nous enseignait une autre forme de lutte, plus radicale encore !

Une chose est certaine, Dieu n’est plus heureux en France !

En 2018, le ministère de l’Intérieur a recensé 1 704 actes antireligieux, dont 1 063 actes antichrétiens. Sur la même période, 877 édifices catholiques ont été dégradées, selon des données du Service central de renseignement criminel.

La banalité de la cathophobie !

A Bordeaux ces deux derniers jours, une demi-douzaine d’églises ont été targuées d’inscriptions aussi injurieuses qu’obscènes …

Collège Marx Dormoy, dans le 18ème arrondissement, un enfant roué de coups à cause d’une croix qu’il portait au cou : lire le témoignage

Selon le témoignage de ses parents, les agresseurs n’ont pas réussi à lui enlever son médaillon car il faisait tout pour le protéger, malgré le risque…. L’enfant traumatisé porte de lourdes séquelles, tant psychologique que physique. Les parents ont informé la direction de l’établissement et ont déposé une plainte auprès du commissariat du 18ème arrondissement.

bravo à ce petit garçon courageux !

Ils vous feront toutes ces choses à cause de mon nom parce qu’ils ne connaissent pas Celui qui m’a envoyéSi le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous JC

observatoire de la christianophobie

(F)rance Inter blasphème (encore) avec l’argent du contribuable !

ça vole haut sur la chaine de radio publique ! on la savait parfaitement inféodée à l’idéologie bobo-gauchiste cathophobe dominante, elle en a fait une nouvelle démonstration !

Vendredi dernier, E Fromet, animateur « humoriste » de service qui sévit chez France Inter a entonné une petite chanson d’une crudité crasse, intitulée, Jesus est pédé.

la chanson de la honte

Ce minable personnage voulait par son piètre talent, ironiser sur l’interdiction de diffusion du film la première tentation du Christ sur la chaine Netflix Bresilienne dans lequel JC est présenté comme pédéraste !

La provocation a beaucoup fait réagir d’indignation les croyants comme les non-croyants mais aucun rappel à l’ordre de la part du CSA, aucune censure des Grands Inquisiteurs du service public, car en France, si toutes les minorités sont protégées, si toutes exercent de fortes pressions sur la majorité pour imposer leurs « droits », il est parfaitement possible de cracher sur la Bible et sur la chrétienté en général, sans encourir aucune sanction ! Ainsi va un pays laïque qui a renié ses propres racines !

Comble de l’ironie, ce profanateur visait les catholiques mais c’est finalement aux … LGBT que lui et la radio ont présenté leurs excuses ! (tandis que certains membres de la station se pâmaient du scandales !)

« Je constate que ma chronique est ratée. Elle n’avait pour but que de dénoncer l’homophobie. J’ai été si mal compris que j’ai même heurté une association LGBT. C’est ma faute, donc. Je le reconnais volontiers »

La liberté d’expression (le droit à l’outrance comme ils disent !) est une chose, la liberté de parole en est une autre, mais cette nuance, les chroniqueurs de Rance Inter qui ne font rire que leur petit cercle de privilégiés et propager la haine de la France, ne peuvent pas la mesurer ! L’indécence de l’argumentation de la présidente de la radio qui consiste à invoquer l’esprit Charlie est à faire hennir les constellations, comme aurait dit le grand Léon Bloy !

deux poids, deux mesures !

pour réagir à cette énième provocation :

Par mail : presidence@radiofrance.com
Par téléphone : 01.45.24.70.00 / 01.56.40.22.22
Par courrier postal : Maison de la Radio – France Inter, 116 avenue du Président Kennedy, 75220 Paris Cedex 16