honneur aux soldats morts pour la France

L’idéologie progressiste infeste l’ensemble de la société. Le pseudo artiste Christo a été retenu par la mairie de Paris pour emballer l’arc de Triomphe d’un sale drap, ce qui résume parfaitement le projet satanique dans l’art contemporain : détruire la beauté.

Réagissant à cette agression visuelle, deux étudiants, Arthur et Antoine, venus de Sassenay, une ville de 1500 habitants située dans une profonde région de France, ont escaladé le monument et placé une banderole tricolore sur le drap salopant l’œuvre de gloire. Pour, disent-ils, « réparer le saccage du plus beau monument de Paris et l’insulte à la mémoire des soldats ».

Ils ont bien sûr été arrêté pour cet acte de patriotisme !

un enterrement de première classe (abbé Viot)

Le père s’insurge contre le saccage de nos monuments, et en particulier l’empaquetage de l’arc de Triomphe, par l’art contemporain, la culture d’effacement et ceux qui les financent ; il explique comment en abandonnant l’idée de patrie pour des concepts révolutionnaires, nous avons perdu notre âme au point d’accepter souiller notre identité, tout cela au nom des idéaux républicains :