fermeture des frontières, c’est l’UE qui décide !

E Macron est un européiste convaincu, pour qui les frontières sont des héritages du passé qu’il faut détruire en même temps que l’Etre historique des états-nation ! Il rêve, comme avant lui tous les mondialistes, des Etats-unis d’Europe et se verrait bien son président !

Alors que de nombreux pays d’Europe, dans un élan de bon sens, face à la propagation des cas d’infection, ont fermé totalement ou partiellement leurs frontières pour tenter d’endiguer l’épidémie, la bande à Macron maintient que fermer les frontières n’a pas d’intérêt scientifique !

Ce gouvernement attend donc les directives de Bruxelles pour éventuellement passer à l’acte ce qui signifie que pour nos dirigeants, notre souveraineté est totalement déléguée à des eurocrates qui ne s’intéressent qu’à la finance et n’ont jamais montré aucun intérêt au sort des populations !

In fine, si Bruxelles décide de tout, alors à quoi nous servent président, ministres et parlementaires ?!

Cette crise révèle bien la fracture entre europeistes et patriotes pour qui les nations ont encore un sens et les frontières sont des protections indépassables !

Ces lremsocialosprogressisteslgbtqiescrolos sont bien plus nocifs que le virus !

…c’est pourtant bien à leurs chants, à leur drapeau, à leur langue, auxquels s’identifient fièrement ici les italiens bloqués chez eux :

patrimoine en danger, patrie en danger !

Chaque jour en France, dans l’indifférence des pouvoirs publics, des églises sont vandalisées, incendiées, pillées par des voyous nourris d’intentions malsaines…

Il arrive aussi que ce soient ces mêmes pouvoirs publics qui s’attaquent et spolient notre patrimoine cultuel construit avec les dons de nos ancêtres. Par exemple, la municipalité de Toulouse (qui ne penche pas à droite !) a décidé que la pittoresque l’église de St Aubin (XIXé) qui méritait des travaux d’ampleur promis par Douste Blazy mais que ne réalisa pas son successeur, serait vendue à une société privée, Icade, qui en fera un bâtiment culturel dédié à la production numérique et cinématographique, une sorte de « Co Working » bien français !

maquette de projection de la « rehabilitation » de st Aubin !

Opération financière juteuse pour les deux partenaires et une épine de moins dans le pied de l’évêché qui n’a plus les moyens d’entretenir son patrimoine parce que les églises ont été désertées !

Si depuis 60 ans les églises se sont vidées, et que la France a cessé d’être catholique est-ce seulement parce que le modernisme a pris le pas sur la société ou bien plutôt, parce que l’Eglise Concilaire, qui a célébré la division et son adhésion aux valeurs du monde, a détourné les fidèles de son sein maternel ?

Il est certain qu’il ne faudra pas compter sur la république maçonnique pour entretenir les lieux de culte témoins de l’identité française !

Un très beau message de Mgr Rey aux véritables artistes !

Pendant des siècles, les artistes ont cherché la beauté, car c’est par elle que se révèle le Mystère et que l’invisible se rend visible ! c’est ainsi que les artisans du Moyen-âge, ouvriers de Dieu, ont produit ce que nous avons de plus beau et que le monde nous envie !

A l’heure où l’art contemporain dénature le beau et saccage la transmission, nous éloignant ainsi de la Révelation, ce message rappelle ce qu’est l’Art ! « la beauté pour ne pas sombrer dans le désespoir »

La république ou l’art de faire du laid…

A partir de la 3e rep, la synagogue de Satan, une coterie maçonnique profondément cathophobe, prend le contrôle des institutions… l’art sera un moyen pour elle de rendre visible son influence. En érigeant dans tous les lieux les plus prisés de France, des édifices symboles de médiocrité et de laid, sans âme et sans identité, elle allait acter le début de l’effondrement de notre pays.

Par exemple, en 1889, pour célébrer les 100 ans du triomphe de la République sur la France royaliste et catholique, par des massacres dont ils se sont félicités (la révolution est un bloc dont on ne peut rien distraire. G Clemenceau), les frères la truelle retournèrent la magnifique place du champ de Mars afin de dégager la perspective et d’offrir aux parisiens et au monde, ce phallus pointé vers le ciel, ce lampadaire véritablement tragique (L Bloy) dont le but était de détrôner les tours de Notre-Dame…. un dame de fer à la place d’une dame de pierre !

« Tout ce qui est à Paris est mauvais, même les meilleurs sont mauvais ». Pie IX

« paris m’habite », 3 niveaux d’initiation

Notre oeil s’est accoutumé à cette laideur mais à bien la regarder, on tombe vite d’accord avec Huysmans (l’ignominie de la tour Eiffel) : http://passerelles.bnf.fr/lire/eiffel_06.php et certains rêvent en cachette de la voir s’effondrer…

Pourquoi et comment la culture française a été stérilisée.

Christian Combaz a été formé dans les grandes écoles administratives françaises, pourtant c’est un homme enraciné, il n’a pas été formaté et il ne fait pas les mêmes analyses que celles de la bien-pensance, c’est pourquoi le système l’a marginalisé. Ici, dans sa chronique de campagnol, il explique comment la France, inventive, créatrice, qui est tout sauf une nation d’esclaves, s’est laissée crétiniser par les lois du marché et enfermer dans des protocoles stérilisants !

le théorème qui résume le processus :

Quand la somme des efforts nécessaires à faire connaitre une création devient largement supérieure à celle des efforts nécessaires pour créer quelque chose, la création elle-même est compromise. C Combaz

La France de campagnol à la reconquête du pays

Teddy Riner et le fordisme !

Dans cette publicité T Riner est le tyran d’une réunion d’équipe automobile :

Inversons les rôles, imaginons dans la même situation, un blanc de 50 ans, sale tête qui opprime trois personnes de la diversité ! tollé général assuré ! atteinte à la discrimination !

Hier le blanc était la couleur de l’immaculé, le lys était blanc, il fallait laver plus blanc… dans la France républicaine, le blanc n’est plus une couleur tendance et il n’y a pas de loi anti discrimination qui le protège des salissures… c’est une couleur en voie de disparition !

C’est ainsi qu’Omar Sy est appelé à jouer le rôle du Dr Knock, celui d’Arsène Lupin… le prochain James Bond sera noir…mais osera-t-on faire jouer le rôle de M Luther King par un G Depardieu !?

(A l’ université de la sorbone, qui doit son prestige à l’Eglise médiévale et au roi st Louis, la victimisation et l’absurdité sont poussées jusqu’à séparer le féminisme blanc et le féminisme racisé. Des séances de black feminism y sont organisées afin de persuader que le féminisme traditionnel est raciste ! les femmes blanches seraient incapables d’entendre les femmes noires… si les hommes noirs violent les femmes, c’est à cause de l’esclavage …et de se demander si l’égalité avec les hommes blancs, bourgeois, qui maltraitent le monde vaut vraiment la peine !)

Que tant d’âneries puissent être déversées dans les amphithéâtres et dans les boites cathodiques illustrent toute la folie de notre époque et la fin assurée de la concorde nationale !

Le pape de l’outre-noir, Soulages squatte le Louvre !

Pour ses 100 ans, le Louvre accueille dans le salon carré, en lieu et place des peintures italiennes chatoyantes de la Renaissance, reléguées au fond d’un placard pour l’occasion, l’outrecuidant Soulages et son art qui casse les codes pour mieux déconstruire ce que nous avons de plus beau !

A chaque fois, c’est le même processus qui se déploie, un haut lieu patrimonial, choisi avec la complicité de l’Etat, est souillé par cet art dégénéré qui n’a ni sens, ni technicité et dont le but est de détruire toutes les valeurs qui nous ont élevées vers plus grand que nous-mêmes !

Pour admirer l’oeuvre, il vous en coutera 17euros !

Le cas Picasso.

« Picasso peignait avec le sang des autres » F Gillot (la femme du peintre)

En véritable père de l’art contemporain autrement appelé conceptuel (plus exactement art dégénéré), maitre de la déconstruction, Picasso ne s’est jamais caché d’avoir pu par faire beaucoup d’argent avec bien peu de talent. Moins on comprend et plus ça se vend cher.

Il riait lui-meme du canular qu’il avait monté et se gaussait de tous les gogos qui le tenaient pour un génie tant il était conscient de la médiocrité de son oeuvre ! Comme imposteur, il n’aurait d’ailleurs pas hésité à utiliser des peintures qui n’étaient pas de lui pour les signer de son nom !

S’agissant de sa peinture, qui n’a rien d’inspirant, ni aucune maitrise technique, il y dévoile tout son mépris de la Création et en particulier du corps des femmes qu’il s’est ingénié à enlaidir. Car l’homme aux nombreuses maitresses, haissait les femmes, les traitait comme de la viande et les abusait. Il avoue lui même avoir confondu son pinceau et son phallus. Il était en fait une sorte de H Weinstein de son époque !

« Il aura haï les femmes qu’il a eues au point de les battre et de les enfermer. Marie-Thérèse a employé le mot viol. Françoise a eu une joue percée par une gauloise allumée et ne parlons pas de la tragédie sadomaso avec Dora Maar. Marie-Thérèse et Jacqueline se sont suicidées. Maya, une de ses filles, et Marina, une de ses petites-filles, ont dit des choses sur leur gêne éprouvée gamines…» S Chauveau auteur de la biographie du peintre

En voilà encore un dont la probité laisse à désirer mais qui aura occupé la scène médiatico-artistique et obtenu la complaisance du milieu toute sa vie durant !

Les Compagnons ont fait crisser la varlope…

Depuis l’incendie de Notre-Dame, les Compagnons charpentiers du devoir se sont mobilisés, comme autrefois leurs ancêtres, pour apporter leur savoir-faire à la restauration de la cathédrale, travaillant à la réalisation de la maquette de la charpente selon la tradition compagnonnique de la belle ouvrage au travers de laquelle s’accomplit pleinement l’homme !

Conçue en chêne brut, de structure triangulaire, la structure reproduit la « forêt » à l’aide de 13 fermes qui devront porter la très lourde couverture en plomb ! Elle est actuellement exposée à Pantin :

La liberté c’est l’homme qui s’accomplit dans le devoir ! « ni asservir, ni se servir, mais servir ! »

peut-être pas !