covid, voulez vous vraiment être « testés » ?

Le dépistage systématique et souvent « gratuit » du covid permet d’accroitre le nombre de « cas » et de maintenir la population en état de sidération…d’autres théories (exosome) peuvent expliquer les causes des maladies, plus compatibles avec l’idée que Dieu n’a rien pu créer de mauvais et que de « méchants » virus ne peuvent donc pas « se promener » dans la nature…

Un homme averti en vaut deux :

vaccinologie, se préparer à résister

Les medias entretiennent la peur sur une éventuelle deuxième vague dont on peut constater qu’elle ne se produit jamais lors d’aucune épidémie et nous enjoignent à nous faire dépister quand la fiabilité de ces tests n’est pas avérée…ainsi nous devrions patienter jusqu’à la mise au point d’un vaccin obligatoire anti covid imposé par l’OMS et conçu, progrès technologique oblige, comme un modificateur génétique de l’espèce humaine, ce qui est purement criminel car nul ne peut prédire ses implications à venir et dont il sera tout à fait impossible de traiter les effets secondaires !

Une analyse éclairée des enjeux de l’industrie pharmaceutique :

lire ici le piège du vaccin obligatoire

les tests sérologiques au secours de la propagande Covid 19 (Dr Delépine)

Le Dr Delépine est oncologue, pédiatre, ancien chef de service APHP. Elle milite pour la liberté de soigner des médecins, elle s’est opposée au confinement généralisé et dénonce l’inefficacité voire la dangerosité des tests de dépistage et la menace d’une vaccination généralisée :

« Épidémie terminée, il n’y a plus de morts, qu’à cela ne tienne, on invente des « cas » grâce aux tests bidons, un cluster par-ci par-là, une école fermée alors que les enfants ne transmettent jamais le virus. En y regardant de plus près, chaque annonce de foyer dit « cluster » en novlangue, correspond effectivement à des sujets testés positifs sans plus, avec bien du mal pour en trouver d’autres dans l’entourage.

Faire l’amalgame entre morts, malades et « cas » (soit des testés positifs ne prouvant absolument rien) relève de la supercherie, mais alimente la peur, justifiant parfois des confinements bien utiles aux politiques.

ll y a actuellement une liste de 32 villes publiée par Véran (liste non exhaustive qui s’étendra ensuite à la France entière) où des tests gratuits sont proposés. 

Ils utiliseront les bâtons dans le nez, dangereux pour plusieurs raisons :

Risque de perforation des sinus et atteinte du 6e chakra : Ajna, le chakra de la clairvoyance (troisième œil).

Risque d’inoculer par ce moyen des nanoparticules, virus ou bactéries…

Risque de fichage de la population.

Risque de chantage : une personne entrée à l’hôpital récemment pour se faire opérer a refusé de se faire tester, se sachant parfaitement saine. On l’a alors menacée de ne pas l’opérer. Elle a été obligée de subir ce test invasif.

Risque de faux positifs, ces tests n’étant pas fiables.

lire la suite

vaccin, médecine et covid…

Le Dr Edouard Broussalian est médecin généraliste et médecin homéopathe. A travers son expérience de terrain et ses observations cliniques depuis deux générations d’enfants, il nous parle des accidents vaccinaux, des aberrations du système moderne et de son expérience pendant l’épidémie de COVID 19 avec ses patients.

Pasteur/Bechamp

Trente ans avant l’instauration de l’idée du monomorphisme, le microbiologiste Antoine Béchamp, docteur ès-Sciences, docteur en médecine, en chimie, et en pharmacie, découvrait, à la suite de travaux expérimentaux et d’observations minutieuses, que toute cellule animale ou végétale est constituée de petites particules capables, sous certaines conditions, d’évoluer pour former des bactéries qui continuent à vivre après la mort de la cellule dont elles proviennent.

Béchamp appela ces petits éléments autonomes, des « mycrozimas ».

Béchamp et Pasteur qui étaient contemporains, s’opposèrent farouchement pour défendre leurs théories bactériennes devant les milieux scientifiques de l’époque.

Deux visions de la maladie s’opposent : celle de Béchamp cherche la cause de la maladie au dedans de la personne, c’est une vision très chrétienne. Celle de Pasteur considère que de méchants microbes se « promènent » dans la nature et peuvent s’attaquer à n’importe qui… c’est celle de Pasteur qui pour des raisons mercantiles s’est imposée, voilà pourquoi on nous impose la vaccination comme unique moyen de lutter contre les désastres sanitaires :

Opera Instantané_2020-06-27_100222_twitter.com

taux d’oxygène avec ou sans masque

Le masque est un bâillon qui faute de nous protéger, nous rend visible à la soumission. De nombreux scientifiques alertent sur les risques que fait courir son port régulier et mettent en garde contre l’abus de lavage de mains avec les gels hydroalcooliques. Ici, un simple appareil de mesure de ventilation montre une réduction significative de l’apport d’oxygène lors de la respiration :

obligation vaccinale ?

Silvano Trotta reçoit un avocat afin d’évoquer les possibilités d’échapper à l’obligation vaccinale de masse contre laquelle de nombreux spécialistes émettent des doutes quand ce ne sont pas des condamnations sans réserves :

(dans les épidémies de pestes, de très nombreux curés ont échappé à la maladie ! pourquoi ? parce que, ainsi qu’il est préconisé dans les évangiles, ils n’avaient pas peur !)

ligue nationale pour la liberté de vaccination