les masques distribués aux profs seraient toxiques

De nombreux médecins alertent depuis que le masque est rendu obligatoire partout, sur la dangerosité de cet objet fétiche. Ils n’ont pas été entendus par les autorités sanitaires !

.A la rentrée scolaire, les enseignants de l’EN ont reçu cinq masques en tissu blanc de la marque DIM pour l’ensemble de l’année. Ces masques sont traités à la zéolithe d’argent, un biocide considéré comme toxique à la fois pour la santé et pour l’environnement. Signalé comme agent de traitement sur l’emballage, il s’agit d’une substance naturelle ou artificielle, synthétisée par l’homme pour neutraliser d’autres structures, comme les bactéries.

Une étude menée par l’université de Rouen confirme ces propos. « L’argent ionique est, selon certains auteurs, excrété dans les urines en deux à cinq jours, alors que d’autres chercheurs montrent une bio-accumulation de granules métalliques dans différents organes : le foie, les reins, l’intestin, les glandes surrénales et, dans de rares cas, la moelle épinière », avertit l’étude.

On pourra s’interroger sur l’intentionnalité et la fiabilité de ces protocoles d’accréditation qui mettent tous ces poisons sur le marché.

voir le site reporterre qui lève le voile !

instruction publique, Macron va plus loin qu’Hitler !

Sous le IIIè Reich, la loi du 6 juillet 1938 imposa aux jeunes allemands d’être scolarisés dans une école allemande du Reich, autrement dit, tous les enfants devaient recevoir l’enseignement de l’Etat nazi avec interdiction de l’école à la maison sous peine de sanctions lourdes : amendes ou peines d’emprisonnement. Hitler voulait ainsi enrégimenter la jeunesse, afin que que personne ne déroge à son objectif de puissance, de conquête, de grandeur de l’Allemagne et les élèves recevaient une véritable formation, un enseignement solide.

Tel n’est pas le cas de Macron qui a en effet annoncé sa décision d’interdire l’instruction en famille et d’accroître encore les contrôles sur les écoles privées hors contrat, sans que pour autant le niveau d’instruction des élèves ne s’en trouve accru, loin s’en faut !

L’Etat va donc priver tous les parents de la possibilité d’instruire leurs enfants à la maison, quand ils l’estiment nécessaire au motif que quelques fanatiques auxquels par ailleurs, la république ouvre grandes ses portes, endoctrinent les jeunes. Pourquoi, si l’état cherche véritablement à protéger les enfants, n’interdit- il pas la pornographie, la propagande publicitaire, la télévision et les programmes avilissants qui sont autant d’ éléments d’abrutissement des masses !? Pourquoi ne ferment-ils pas les écoles coraniques ?! Comment tous ces enfants actuellement victimes de harcèlement à l’école vont-ils être protégés s’ils restent au sein de l’institution ?!

Les dérives de l'instruction à domicile

L’instruction à domicile et les écoles hors contrat concernent respectivement 55 000 et 80 000 élèves – surtout de l’école primaire et des collèges ; elles ont été créées précisément dans le but d’échapper aux délires de l’Ecole publique et trop souvent, de l’Ecole privée sous contrat, et poursuivent l’objectif de cultiver l’excellence avec la transmission de tout notre héritage culturel.

La liberté d’instruire ses enfants doit rester un droit !

pétition à signer pour maintenir le droit d’instruire les enfants à la maison

« freaky Hoody » invité à l’école… bonne nuit les petits !

Pour déconstruire les identités, rien de tel que l’école, bastion du progressisme et agent de propagande gauchiste. L’apparition cauchemardesque de « Freaky Hoody » dans une école de l’Essonne en est une confirmation éclatante ! « Freaky » dans la langue de Shakespeare signifie « bizarre ». Le phénomène, tatoué du blanc des yeux jusqu’aux petits orteils, semble s’être échappé d’un film de « Star Wars » où il aurait joué le rôle d’un « Sith » malfaisant voulant éliminer notre cher maître d’école « Yoda » vêtu d’une blouse grise, austère et républicaine !

Toutes ces maltraitances imposées aux enfants afin de provoquer la rupture de leurs déterminismes, de les desagréger en individus atomisés affranchis de toutes contraintes sociales….on comprend pourquoi tant de parents font le choix de retirer leur progéniture de l’école !

« Blanquer le cynique »

Depuis la Révolution, l’instruction a été confisquée à l’Eglise. Elle l’est aujourd’hui aux parents qui souhaitent soustraire leurs enfants à institution. Comme tous les ministres de l’EN, JM Blanquer est franc-maçon. Sa politique pour l’école est la même que celle de ses prédécesseurs : propagande idéologique, pouvoir absolu sur les esprits, destruction des déterminismes et imposition des valeurs de la République. Claude Meunier -Berthelot en a fait le sujet de son dernier ouvrage :

contre le totalitarisme sanitaire… et scolaire !

Les devoirs et les droits des parents sont peu à peu confisqués. L’état nous terrorise à une cadence effrénée !

E Macron, qui ne sait pas ce que c’est qu’être père, cible les écoles hors contrat et veut rendre l’école obligatoire (ce qui va à l’encontre des lois fondamentales) dès 3 ans, une décision parmi « les plus radicales depuis les lois de 1882 et celle assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969 ». Son intention est manifestement d’empêcher les français de retirer leurs enfants de l’institution pour les protéger de la dictature sanitaire, du formatage ideologique et de l’effondrement du niveau de l’encadrement et de l’instruction ; cette femme exprime sa colère face à cette décision unilatérale (le test PCR pour enfant=viol)

En dépossédant les parents de leur progéniture, on arrache notre humanité, ce qu’il y a de meilleur en nous, le don inconditionnel, l’amour, le sacrifice. La famille est le cadre premier à toutes ces vertus chrétiennes. Satan étend son règne. Prions pour nos enfants,prions pour la France, et gardons la tête haute, de défaite en défaite, jusqu’à la Victoire. (Carmen Daudet)

lire ici les répercussions sanitaire et psychologiques de cette crise sur les enfants et les adolescents

l’école à la maison, c’est fini !

Instruire ses enfants à domicile est pourtant le fondement de toute liberté scolaire.

Au prétexte de lutter contre le séparatisme Emmanuel Macron annonce l’interdiction de l’école à domicile dès la rentrée 2021, sauf pour motif de santé. Cette nouvelle atteinte aux libertés individuelles fait suite à la loi des 1000 jours qui permet à l’état d’encadrer la vie de l’enfant 3 mois avant sa naissance et avant son entrée à l’école maternelle.

Le plan présenté par Emmanuel Macron est tout simplement la mise en application du projet des loges maçonniques dont l’ex-ministre de l’éducation nationale Vincent Peillon, lui-même franc-maçon, avait décrit la teneur dans son livre Une religion pour la République (Seuil, 2010).

Aujourd’hui, Emmanuel Macron veut s’emparer des plus de 50.000 enfants qui suivent l’instruction à domicile. Il a affirmé ne plus vouloir d’enfants «totalement hors système» reconnaissant qu’il s’agissait là d’une des décisions «les plus radicales depuis les lois de 1882 et celle assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969».

Quant aux écoles hors contrat elles feront l’objet d’un encadrement encore renforcé (…) sur le parcours des personnels, le contenu pédagogique des enseignements, l’origine des financements !

J'aurais peut-être dû voter Macron ! - AgoraVox le média citoyen