L’amour alpha et oméga.

Une femme était tombée en léthargie et son fils appela des médecins.

L’un des médecins dit : je la traiterai selon la méthode de Brown. Mais les autres répondirent, c’est une mauvaise méthode, qu’elle reste plutôt en léthargie que d’être traitée selon Brown !

Alors le fils de la femme dit : traitez-la de façon ou d’autres pourvu que vous la guérissiez. Mais les médecins ne voulaient joint s’accorder, ils ne voulaient se rien céder l’un à l’autre !

Le fils alors, de douleur, et de désespoir, s’écria : O ma mère !

et la mère, à la voix de son fils, se réveilla et fut guérie.

On chassa les médecins…

Mickiewicz

Le Christ était médecin. Durant sa vie publique, il guérit aveugles, paralysés, lépreux, sourds, ressuscita des morts de son unique potion, l’Amour. Cette potion, cette clé de compréhension, il l’a léguée aux hommes, « je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix  » à eux de la faire fructifier !

Deus caritas

Le fondement théologique de l’enseignement chrétien, c’est l’Amour. L’Amour est le seul commandement évangélique. Des trois vertus théologales, c’est celle d’amour qui survira au-delà des temps….détruire le christianisme, c’est donc détruire l’amour en tant que réalité intrinsèque à la nature de l’homme !

Le plus beau texte parlant d’amour est ce fabuleux « Hymne à l’amour » de Saint Paul (1 Co 13, 1-13) :

J’aurais beau parler toutes les langues des hommes et des anges, si je n’ai pas la charité, s’il me manque l’amour, je ne suis qu’un cuivre qui résonne, une cymbale retentissante.
J’aurais beau être prophète, avoir toute la science des mystères et toute la connaissance de Dieu, j’aurais beau avoir toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, s’il me manque l’amour, je ne suis rien.
J’aurais beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j’aurais beau me faire brûler vif, s’il me manque l’amour, cela ne me sert à rien.
L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ;
il ne fait rien d’inconvenant ; il ne cherche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ;
il ne se réjouit pas de ce qui est injuste, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ;
il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout.
L’amour ne passera jamais.
Les prophéties seront dépassées, le don des langues cessera, la connaissance actuelle sera dépassée.
En effet, notre connaissance est partielle, nos prophéties sont partielles.
Quand viendra l’achèvement, ce qui est partiel sera dépassé.
Quand j’étais petit enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant, je raisonnais comme un enfant. Maintenant que je suis un homme, j’ai dépassé ce qui était propre à l’enfant.
Nous voyons actuellement de manière confuse, comme dans un miroir ; ce jour-là, nous verrons face à face. Actuellement, ma connaissance est partielle ; ce jour-là, je connaîtrai parfaitement, comme j’ai été connu.
Ce qui demeure aujourd’hui, c’est la foi, l’espérance et la charité ; mais la plus grande des trois, c’est la charité.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s