Nous ne sommes pas des androgynes !

L’idéologie du genre et l’égalitarisme qu’on tente de nous imposer, voudrait gommer les différences entre les sexes, nous uniformiser, nous faire accroire que le sexe est interchangeable, qu’il faut que les hommes se féminisent et que les femmes soient des wonderwomen !

Pourtant, toutes les études sérieuses confirment ce qui est inscrit dans la Genèse, à savoir qu’hommes et femmes sont complémentaires et ne sont en rien égaux.

Il est dit que :

Dieu créa Adam du limon de la terre puis, afin de lui donner une compagne et le seconder dans ses tâches, de sa cote, il fit la femme, Eve.

Il les fit homme et femme, complémentaires, à chacun un rôle différent, à chacun une vocation, c’est ainsi qui naquit la plus belle harmonie !

Ainsi, à l’homme qui vient directement de Dieu, l’initiative, la puissance, l’origine, la force physique.

A la femme qui vient de Dieu par l’extase de l’homme, l’intuition, la réponse, l’acceptation, la soumission et la coopération.

L’homme directement fait de la terre, a plus de relation avec elle, il vit dans le monde extérieur. Sa mission est de la gouverner et de la soumettre. Il fait des sacrifices pour des choses futures. Plus rationnel, plus objectif, il a tendance à vouloir donner des raisons à son amour et à ses actes. Il agit, construit, explore.

La femme, créée à partir d’une vie intérieure, vit plus dans le monde intérieur. Elle a plus de relation avec l’humain, plus dirigée à s’effacer pour les autres…elle a davantage tendance à aimer pour aimer, elle protege, compatit, donne de l’amour, écoute, rassure. Elle est plus pratique que théorique, plus concrète et moins idéologue.

A l’image de Marie, c’est une coopératrice cachée, ses actes ne se voient pas nécessairement mais elle oeuvre au quotidien, les petites choses, ingrates souvent, faisant parfois, les grandes choses…

« plus une femme est sainte, plus elle est femme » L Bloy

Le monde moderne a cassé ces codes, brisé la nature profonde des hommes et des femmes, introduit de la mixité, de la parité là où elles n’auraient dû être qu’exceptionnelles, de telle sorte que nous ne savons plus qui nous sommes, ne trouvons plus nos vocations, pire, sommes dirigés vers une lutte des sexes qui nous met en concurrence et nous rend les uns et les autres, malheureux car inconnus à nous-mêmes !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s