« A la gloire de mon père »

En sept 2019, parlant des enjeux sociètaux de la PAM sans père, A Buzin ministre de la santé avait déclaré : un père, ça peut être une femme évidemment !

E Macron vient de lui emboîter le pas, déclarant à la présidente des associations familiales catholiques opposée au projet de loi de bioéthique qui lui rappelait l’article 7 de la convention des droits de l’enfant et venait lui offrir le fascicule, paternité afin qu’il comprenne les enjeux : la paternité se divise en deux fonctions, l’une génétique, l’autre symboliquevotre probleme c’est que vous croyez qu’un père est forcément un mâle !

On voit bien que dans ce monde déboussolé, tout est interchangeable, tout se vaut, on n’est plus sûr de rien, les mots ont perdu leur sens et nous, notre raison d’Etre ! Si pour un président garant de ‘l’intégrité de la nation, un père peut-être une mère, alors il va de soi, que Macron n’est pas Macron et que n’importe qui peut-être président !

Emmanuel qui n’est peut-etre pas non plus Emmanuel, a-t-il eu un père pour proférer de telles inepties !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s