Le péché d’Onan de B. Griveaux

Dans notre pays déchristianisé, on entend beaucoup dire que B Griveaux, homme marié et père de famille n’a rien fait de mal en se masturbant devant une caméra et en envoyant la video à son amante …

En dehors du fait qu’il s’est rendu coupable d’exhibitionnisme, de crétinisme aggravé, d’adultère et qu’il a déshonoré par son acte sa famille et son pays, il est surtout coupable, selon la Bible de péché de chair mais il est vrai que dans une société hyper-sexualisée et hédoniste comme la nôtre, il est difficile de vivre chastement et de rester sur le chemin de la moralité !

La chair est soumise à toutes sortes de tentations qui affaiblissent l’homme dans sa volonté de faire triompher l’impératif divin. Elle est une entrave aux fruits de l’esprit qui sont l’amour, la joie, la paix, la patience, l’amabilité, la bonté, la fidélité, la maîtrise de soi.

Tout le monde voit bien ce qui procède de l’homme livré à lui-même : l’immoralité, les pratiques dégradantes et la débauche, l’adoration des idoles et la magie, les haines, les querelles, la jalousie, les accès de colère, les rivalités, les dissensions, les divisions, l’envie, l’ivrognerie, les orgies et autres choses de ce genre. Je ne puis que répéter ce que j’ai déjà déclaré à ce sujet : ceux qui commettent de telles actions n’auront aucune part à l’héritage du royaume de Dieu. st Paul aux Galates

C’est parce que l’église a une très haute considération du corps, et en particulier de la sexualité humaine qu’elle réprouve les pratiques qui contredisent le projet divin sur l’homme. Dans la religion chrétienne, le sexe est tissé dans toute la tapisserie de la doctrine chrétienne. La sexualité n’est pas une chose à fuir mais une réalité à inscrire dans un ordre naturel et divin. C’est un acte qui livre entièrement une personne à une autre, un don total qui s’envisage comme une analogie au don réciproque du Christ à son Eglise. La discipline sexuelle est par le fait, un versant important de la vie chrétienne (homme et femme ne formeront qu’une seule chair).

Le corps humain a été créé par Dieu pour donner de l’amour (en lien ou non avec la sexualité)… en cherchant à tirer du plaisir de ses organes sexuels de façon déconnectée du don de soi, l’homme se referme sur lui-meme au lieu de se donner. Il éprouve alors un plaisir stérile qui ne lui apportera jamais la plénitude de joie pour laquelle la sexualité a été conçue !

La masturbation pratiquée régulièrement éloigne de plus en plus de cette fin et crée une addiction (conduisant potentiellement vers d’autres dérives par des décharges de plus en plus puissantes de dopamine qui créent une accoutumance et peuvent conduire à l’impuissance) qui fait qu’on ne voit alors plus en l’autre qu’un instrument de son propre plaisir !

Si le christianisme est une histoire vraie, alors l’idée de liberté sexuelle est une immense tromperie car le secret spirituel du christianisme est le mouvement de l’amour de Dieu qui passe par le corps humain et se répand dans l’univers auquel celui-ci est rattaché. Ainsi, contrairement à ce que l’on croit, le sexe n’est pas une affaire entièrement privée. Ses usages communément partagés sont de nature à relier non seulement l’homme et la femme, mais aussi la famille à la communauté, et la communauté à la nature assurant ainsi le maintien de la civilisation !

Au sens littéral, le péché est ce qui rate sa cible ! on peut dire que B Griveaux a raté la sienne mais que celui qui n’a jamais péché

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s