une tour contre une flèche

La tour Eiffel est devenue le symbole de la république dite française à travers le monde. Bien des artistes, des penseurs, de simples quidams, se sont à l’époque insurgés contre sa construction lui reprochant sa laideur et l’inversion des valeurs qu’elle représente et mettant en garde contre l’effondrement vers lequel elle allait irrésistiblement mener le pays :

« Je me signe parce que c’est le symbole insolent de l’apostasie d’un peuple qui a renié son histoire et qui en fait une fête. Cette bougie rouillé insulte Notre Dame et vise à remplacer nos croix. L ‘inversion révolutionnaire, tout est là. Ses adorateurs disent qu’elle a libéré l’univers, produit la Lumière, chassé les ténèbres, je crois que même dans l’ordre naturel elle amènera forcément la catastrophe, la fin du monde. Nous ne pouvons avoir raison eux et moi en même temps !« 

(M Peltier, la fin de l’homme blanc)

La fin de l´homme blanc, Roman, Littérature, Nos Rayons - Chiré

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s