« des hommes à part » (E Vicken et Y Bertorello)

Jadis les français donnaient bien volontiers un de leurs enfants à l’Eglise…. ces temps sont révolus, les vocations se font rares et les « hommes à part » manquent pour prier pour le salut des âmes et celui de la France….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s