Bigard étudie les vents

Bigard déplaît à la grande presse, pourtant l’analogie qu’il tente entre gaz et virus passant au travers d’un tissu est une piste intéressante pour faire taire ceux qui croient à une propagation aérosol et sont paniqués rien qu’à l’idée de mettre le nez dehors :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s