la gauche et la dictature sémantique

La ville de Nantes est aux mains de la gauche progressiste depuis des décennies. La violence s’y déploie hardiement de même que les expositions « d’art » contemporain financées pour détruire l’art occidental. La dernière lubie égalitariste de la métropole nantaise est comme il se doit, l’écriture « inclusive » en ce sens qu’elle détruit la grammaire et donc les possibilités de comprendre le sens des mots et des phrases, leur logique (ici, on en vient à changer la nature du verbe « accorder » pour en faire un adjectif genré !), par conséquent, ce procédé altère gravement la qualité de la communication !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s