Pierre Sidos, une vie au service de la France

Pierre Sidos est décédé à l’âge de 93 ans, vendredi 4 septembre muni des sacrements de l’Église. Un frère mort au combat pendant la drôle de guerre, un père exécuté par les gaullo communistes en 46, lui même fait prisonnier au camp du Struthof, il prit comme emblème la croix celtique et fonda « Jeune Nation« , membre actif de l’OAS, il défendit l’Algérie française auprès du colonel Thiry fusillé par la république en 1963. Penseur nationaliste, partisan du retour à l’ordre naturel et infatigable militant pour la France aux Français, il fut un homme de droiture, responsable politique élégant, aux convictions solides.

« Anima eius in pace præter Dominum »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s