complot ou hasard

Le complotisme est un mot de nov langue inventé par la CIA, il vise à décrédibiliser les gens qui cherchent à comprendre les causes du chaos vers lequel nous tendons. On les désigne également sous les termes péjoratifs de conspirationnistes ou même de nazis, de fascistes faute d’avoir d’autres arguments à leur opposer ! et bien évidemment, il s’agira d’apprendre aux enfants, à l’école, comment les repérer et se méfier de ce qu’ils peuvent dire plutôt que de les entrainer à exercer leur libre arbitre en leur fournissant tous les éléments de la réflexion.

Étude à l'appui, Rudy Reichstadt explique en quoi le complotisme est un «  phénomène social majeur » - Roanne (42300)

Car, s’il existe des complotistes c’est bien parce qu’il existe des comploteurs ! ces comploteurs, très puissants, agissent dans l’ombre depuis des siècles, ils organisent, prévoient, ourdissent des plans dans des réunions tenues secrètes, font et défont les gouvernements, provoquent des guerres, commandent des attentats sous faux drapeaux, avancent leur pions dans le but d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés de longue date et auxquels ils se tiennent.

De l’ autre côté, nombreux sont ceux qui ne croient pas dans ces « théories du complot ». Ils préfèrent expliquer l’histoire par le jeu du hasard. Ils pensent que rien ici-bas n’est ordonné par aucune force, qu’elle soit naturelle ou encore moins, surnaturelle. Pour eux, les choses adviennent selon les circonstances, chacun tirant « la couverture à lui » selon les opportunités que lui donnent les évènements, chaque génération pouvant faire table rase du passé et écrire sa propre page.

A y regarder de plus près, on trouve parmi les « complotistes » des gens qui croient en l’existence de causes tangibles, d’un principe premier qui justifie et éclaire ce qui se passe. En un mot, pour les complotistes, l’histoire a DU sens, tandis que leurs adversaires ont une conception toute darwinienne de l’histoire, conception basée sur le relativisme, la sélection naturelle et l’idée que des mutations imprévisibles peuvent modifier le sens de l’histoire. Pour ces derniers, l’histoire a le sens qu’ils veulent bien lui donner, c’est celui du progrès, de la flèche du temps qui s’éloigne toujours plus de son point de départ ! Par conséquent, il est vain de leur fournir des faits indiscutables attestant du complot, puisque pour eux, il n’y a pas de vérité établie, rien n’a de sens, la vie n’a pas de principe moteur ! les anti-complotistes sont donc des gens masqués, qui fuient les lois de la nature autant qu’ils fuient les lois de Dieu !

Georges Bernanos (1888-1948) – aufildelapensée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s