après la vague virale virtuelle, le flot de licenciements réels !

À cause des choix décisionnaires pour « lutter » contre le coronavirus, Brigestone va licencier en France et les retraites complémentaires des anciens salariés du privé seront gelées au 1er novembre. L’entreprise ne sera pas malheureusement pas la seule à connaitre ce sort puisque derrière ce paravent sanitaire, se cache à peine la volonté de détruire toute l’économie réelle :

Nokia licencie en France après avoir engrangé les subventions (Au moment du rachat d’Alcatel-Lucent, Nokia s’était engagé à conserver 2 500 ingénieurs sur le sol français jusqu’au 1er juin 2020. Douze jours seulement après l’expiration de ce délai, un plan social portant sur 1 233 postes, un tiers des effectifs, était annoncé aux syndicats.)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s