muselières et collerettes

La liberté fait peur. Décidément il semble que certains humains se languissent de ne pas être domestiqués tels des chiens pour ne pas avoir à supporter la liberté. Ici, en Argentine, certains sont fiers de porter une collerette « anti covid », d’autres ont fait du masque une parure de mode !

Rappelons que la normalisation massive des revêtements du visage comme moyen de créer une populaton complaisante et apathique a été prédite par l’auteur Ernst Jünger dans son classique dystopique The Worker (Le Travailleur) il y a 90 ans !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s