la totalitarisme vert

« une limitation des libertés au nom du changement climatique n’est pas liberticide». Manon Aubry

L’écologie 2.0 est une imposture qui considère que l’homme est mauvais mais que la nature est bonne..par conséquent, seule une dictature sera en mesure de sauvegarder la planète, l’homme devra s’effacer devant Gaia, la déesse terre ! Rappelons que ce sont les nazis qui firent voter les premières lois écologiques de protection des animaux en 1933 et une autres pour la protection de la nature en 1935 (Aujourd’hui, les verts veulent faire de l’arbre une personnalité juridique, ils votent comme un seul homme, les lois de bioethique qui autorisent l’euthanasie prénatale et toutes les dérives transhumanistes, ils veulent transformer les villes en campagne aseptisée tout en ayant que faire de la campagne !)

«  nous devrons […] apprendre de l’histoire des mouvements révolutionnaires – les nationaux-socialistes, les staliniens finlandais, les nombreuses étapes de la révolution russe, les méthodes des Brigades Rouges – et oublier nos égos narcissiques … nous devrons former une organisation très stricte et disciplinée avec une politique clairement définie et astreignante, et de préférence avec des signes extérieurs uniformes. [Le membre] doit apprendre à endurcir son cœur si nécessaire. Nous devrons apprendre à ignorer les intérêts mineurs au profit des intérêts supérieurs. Nous devrons apprendre à être craints et haïs. […] Le mot “ doux ” doit être effacé du vocabulaire des Verts une fois pour toutes. […] [Nous avons besoin] d’une élite stricte avec une forte figure de leader » deep ecology du Finlandais Pentti Linkola

Les verts ont pris d’assaut certaines mairies. Ils gouvernent par la coercition, la destruction et la punition. L’écologisme se présente comme un front anti populaire fasciné par la violence et le crime. C’est une idéologie totalitaire, affairiste, nihiliste et fanatique qui entend disqualifier tous ceux qui protègent la véritable écologie, ancrée dans le réel, celle qui s’intéresse avant tout à son prochain et tente de préserver son milieu d’origine ainsi que ses héritages…une écologie qui fait de l’homme le jardinier et le gardien de la terre, le veut prospérant et croissant, domptant les éléments par la maitrise de sa propre nature… s’élevant jusqu’à réussir à relier la terre au ciel !

Une vision radicale de l'écologie chrétienne : CONTRELITTÉRATURE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s