« the Island » (Mickael Bay)

Force est de constater que de tous les films de science-fiction, aucun ne nous projette dans un monde enchanté. Pas de paradis sur terre pour les humains que nous sommes. Tous présentent cette même vision d’une humanité à la dérive, esclave des forces du mal, survivant dans un environnement hautement technicisé, aseptisé, froid, devant se battre pour conserver son humanité. Ces films prophétiques ont été depuis des années, un moyen de diriger les consciences vers une acceptation de ce futur bien peu réjouissant, si peu conforme au plan de Dieu pour sa créature.

Le film the Island présente de grandes similitudes avec la situation angoissante qui se dessine devant nous, de plus en plus visiblement : des clones humains dont on a brouillé la mémoire, concentrés dans des espaces totalement clos sous contrôle, vivants dans des tours de béton, tenus de rester distancés les uns des autres, nourris de soupes insipides, entièrement manipulés et tracés mais servant à la reproduction et au remplacement des organes de l’élite apatride, psychopathe et ultra riche, qui elle, continue d’évoluer dans un environnement végétalisé et sain :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s