la biopuce est prête

Nous semblons être à la porte d’un nouveau monde dans lequel l’homme est de plus en plus fusionné avec la technologie et l’intelligence artificielle, et COVID-19 pourrait bien être la clé qui ouvre cette porte, à plus d’un titre.

La société de la Silicon Valley, Profusa, en partenariat avec la US Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) [1], a créé un biocapteur injectable capable de détecter la présence d’une infection dans votre corps.

La biopuce développée par Profusa est similaire aux vaccins à ARNm COVID-19 proposés en ce qu’elle utilise de l’hydrogel. L’implant a la taille d’un grain de riz et se connecte à une base de données en ligne qui suivra les changements dans votre biochimie et un large éventail de données biométriques, telles que la fréquence cardiaque et respiratoire et bien plus encore.

La nanotechnologie pourrait théoriquement être utilisée pour fabriquer des systèmes de contrôle de l’esprit, des dispositifs d’écoute invisibles et mobiles, ou des outils de torture incroyablement terrifiants.

un aperçu des possibilités et propagande pour ces nouveaux systèmes :

lire tout l’article ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s