« l’homme raccourci »

Le professeur décapité par un de ses élèves se savait menacé de mort sur les réseaux sociaux. Nul n’a réagi. Accusé d’islamophobie par des parents en colère suite à un cours sur la liberté d’expression, il a été égorgé comme si une fatwa avait réclamé son exécution. L’assassin n’est donc pas, dans cet épouvantable fait divers, la seule personne à mettre en cause, loin s’en faut !

Les réactions politiques sont telles qu’à l’accoutumée, du verbiage :

Ils ne passeront pas… c’est la République qui a été attaquée au travers de l’un de ses serviteursnous mettons en place une cellule de crisenous ne tolérerons pas…blablabla

Ces propos répétés après chaque acte de barbarie, ces marches blanches, ces appels au padamalgam n’ont pas empêché le régime de libérer récemment des centaines de djihadistes, de laisser ouvertes les salles de prières, de continuer à financer la construction de mosquées via des milliers d’associations cultuelles, de signer le pacte sur l’immigration, d’acter l’enseignement de l’arabe à l’école, de déclarer que l’intégration ne serait effective que lorsqu’une majorité de français porteraient le prénom de Mohamed (Martin Hirsh), que la France devait accepter le vivre-ensemble et la mixité !

Il faut rappeler cependant que la République dite française a été la première à décapiter ses opposants (c’est d’ailleurs, un 16 octobre que la reine Marie-Antoinette a été décapitée) et à instaurer un régime de Terreur dont se sont prévalus tous les grands tyrans de l’histoire (de Lénine à Mao en passant par Pol Pot et Mustapha Kemal)

2 septembre 1792 - Massacres de Septembre - Herodote.net

La “philosophie des Lumières” repose en effet, comme tous les régimes progressistes, comme dans toutes les fausses religions, sur cette notion d’homme dont l’essence divine est niée : un jour on peut être homme, le lendemain animal… Une conception riche en conséquences anthropologiques, un antispécisme qui brouille les limites, éloigne l’homme de son créateur et par conséquent de son humanité et le livre à ses instincts les plus pervers, les plus vils, les plus barbares !

mais, padamalgam et surtout ne pas tomber dans le piège tendu par ceux qui souhaitent la disparition de la France en générant une guerre de religion ! (c’est la volonté de l’Empire de mettre le feu ; ordo ab chaos), notre ennemi le plus dangereux n’est ni l’Islam ni le monde musulman mais bien cette oligarchie qui livre une guerre impitoyable à l’humanité !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s