Adolph Zukor

Aux mains des grandes puissances d’argent, le cinéma a été un des outils de la fabrique du consentement, il est le terreau des grands changements anthropologiques du monde. C’est par lui que les esprits se fondent peu à peu dans de nouvelles réalités. Si autrefois, le cinéma faisait rêver, aujourd’hui films et séries nous conduisent dans un univers glauque qui correspond de plus en plus à la sinistre réalité !

« Je vous le dis en hongrois, en juif, en artiste et en philosophe. Les hommes veulent aussi rêver. Ils ont besoin de leurs rêves. Et bien on va faire des rêves, des rêves en série, des rêves drôles qui coûtent peu. » (Adolph Zukor, fondateur de Paramount).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s