« la fable des abeilles »

Dany-Robert Dufour, philosophe français, est l’auteur de nombreux ouvrages. Son dernier (Baise ton prochain, Actes sud, 2019), révèle une histoire souterraine du capitalisme, dont Bernard de Mandeville avait, il y a trois siècles déjà, défini les grandes lignes d’une organisation sociale dont on constate aujourd’hui la nocivité profonde. C’est à l’aide de cette fable que le philosophe explique comment les pervers ont pris le pouvoir

La fable des abeilles, ou Les fripons devenus honnêtes gens. 1 / . Avec le  commentaire où l'on prouve que les vices des particuliers tendent à  l'avantage du public. Traduit de l'anglois
Saint-Simon : « L'art de gouverner […] est réduit à donner aux frelons... »  | L'Histoire en citations

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s