flagrant délit de progressisme

Pour ce député, la nature n’existe pas, chacun est libre de changer toutes les données anthropologiques, l’homme ne dépend de rien ni de personne, il peut se dégager de tous ses déterminismes pour sombrer dans tous les délires progressistes par lesquels il devient une simple marchandise :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s