« viendront de douces pluies »

Comme quoi, dès les années 50, ils avaient bien anticipé le confinement.

Des gens enfermés à l’intérieur pour « survivre« , desservis par la machine et l’informatique, se plongeant dans un passé virtuel pour oublier ce présent cauchemardesque, dominé par des élites dévastant ce qu’il reste du monde extérieur. Gens qui finissent par mourir, ne laissant plus derrière eux que le fantôme de leurs habitudes qu’ils avaient inscrites dans la mémoire de leurs ordinateurs et qui s’évaporera lorsque les ordinateurs s’éteindront à leur tour.

Chroniques de science fiction de Ray Bradbury :

la nouvelle en image :

Viendront de douces pluies – Ray BRADBURRY (Chroniques martiennes) – STFR (odysee.com)

la nouvelle lue et mise en musique :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s