le prélèvement forcé d’organes en Chine

Le globalisme tend à faire de l’humain une marchandise comme une autre et entretient l’idée que l’on peut greffer des organes sans dommage. Dans la Chine libéralo communiste le marché des organes est encadré par le régime et s’applique aux dissidents dans la plus grande discrétion :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s