Me Brusa sur les compromissions de la justice

Ce samedi à Paris, l’avocat de la lutte pour la défense de la liberté s’en est pris à la justice corrompue pour expliquer que le salut ne viendrait pas de cette dernière :

« aujourd’hui vous avez un Conseil constitutionnel qui a piétiné tous les principes du bloc de constitutionnalité. Toutes les lois qui ont trait au Covid sont passées comme une lettre à la poste. Le Conseil constitutionnel s’est plié devant le principe : « oui à tout ce que décide l’État »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s