selon les féministes, les hommes coûtent trop cher à la société

S Edouard décrypte le discours biaisé de cette militante féministe, Lucie Peytavin, (membre du laboratoire pour l’égalité) pour qui la virilité aurait un cout égal au déficit de l’état justifiant ainsi la dévirilisation de l’ensemble de la société. Et effectivement, on peut faire le constat que de nombreux hommes ont perdu leurs caractères proprement masculins ce qui en partie explique l’effondrement en cours (virilité, vérité, vertu ont la même racine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s