M Izoulet

L’amour de la patrie n’est pas un sentiment simple et superficiel, facile à improviser. Ce n’est pas un champignon qui pousse en une nuit. C’est une plante aux racines profondes et lentes. L’amour de la patrie est une complexe résultante d’obscures composantes. La patrie plonge sa triple racine dans les secrètes profondeurs des habitudes terriennes, des piétés domestiques, et des émotions religieuses. Dieu, le sol et le foyer sont le triple ingrédient de ce dictame. cité dans l’esprit familial (Mgr Delassus)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s