Donoso Cortès

« Il n’y a pas d’espoir pour ces sociétés qui abandonnent le culte austère de la vérité pour l’idolâtrie de l’esprit. Derrière les so­phismes viennent les révolutions, et derrière les ré­volutions les bourreaux ».

essai sur le catholicisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s