un enterrement de première classe (abbé Viot)

Le père s’insurge contre le saccage de nos monuments, et en particulier l’empaquetage de l’arc de Triomphe, par l’art contemporain, la culture d’effacement et ceux qui les financent ; il explique comment en abandonnant l’idée de patrie pour des concepts révolutionnaires, nous avons perdu notre âme au point d’accepter souiller notre identité, tout cela au nom des idéaux républicains :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s