6 mois avec sursis pour C Fristot

Le tribunal correctionnel de Metz a considéré que la pancarte, rédigée et portée par la jeune femme lors d’une manifestation antipass le 7 août à Metz, était antisémite. Elle écope d’une peine de 6 mois avec sursis pour une pancarte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s