« le foetus est extrêmement sensible aux stimuli douloureux »

Dans un article publié dans National Review, Maureen Condic, professeur de neurobiologie de l’Université de l’Utah, révèle que les scientifiques en savent beaucoup plus sur le développement et la souffrance ressentie des bébés à naître qu’en 1973, lorsque la Cour suprême des États-Unis a statué sur l’arrêt Roe vs Wade.

lire la suite :

https://lecatho.fr/actualite/la-souffrance-ressentie-des-bebes-a-naitre/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s