L Fouché, « je n’ai jamais été aussi libre que dans ce déferlement totalitaire »

On a souvent besoin d’un grand méchant loup, d’un ennemi parce que ça permet de structurer un « nous ». Regardez, aujourd’hui l’ennemi c’est tous les gens qui ne pensent pas directement dans le néolibéralisme et dans le transhumanisme, c’est-à-dire que tous ceux qui veulent ralentir, revenir à la nature, revenir à un monde réel et pas fantasmé, numérique, en fait ils sont dangereux, qu’ils soient marxistes, communistes, crypto-marxistes, alternatifs, qu’ils soient dans des ZAD, qu’ils soient anarchistes, qu’ils soient conspirationnistes, rassuristes, complotistes, qu’ils aient discuté avec Dieudonné ou Soral, tout le monde à la fin est étiqueté d’extrême droite. C’est juste la fabrique de l’ennemi, parce que ça permet de se sentir bien entre soi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s