Jeanne Bourin

La somme de nos joies et de nos tourments concourt, dans une mesure que nous ignorons, au vaste projet de Dieu sur nous. Nous ne pouvons pas le comprendre, nos cervelles sont trop étroites pour en contenir l’immensité, mais nos destinées tissent au fil des siècles la tapisserie de la Création. Il faut des laines de toutes les couleurs, vertes, rouges, blanches, mais aussi grises et noires, pour composer l’ensemble. L’œuvre ne nous sera révélée dans toute la splendeur et la complexité de sa plénitude qu’après son achèvement…

Le grand feu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s