Sa Majesté, « Chambord » (sept 2019)

Certes, cette Jérusalem terrestre tape à l’oeil et démesurée à quelque chose d’hébreu (objectait Marguerite de Navarre à son frère)
certes, François 1 a été envouté par le génie ésotérique italien et ses maléfices,
certes son emblème, la salamandre a ce pouvoir régénérateur que recherchaient les alchimistes en quête de percer le mystère de la vie,
certes cette Renaissance tant vantée par les historiens à la suite de Michelet, est la fin de l’âme mystique, la fin du souffle continu du st esprit, la mort de l’art religieux, de tout le grand art de france ! dès que la luxure de la Renaissance s’annonça, le paraclet s’enfuit, le péché mortel de la pierre put s’étaler à l’aise. Il contamina les édifices qu’il acheva, souilla les églises dont il viola la pureté des formes ; ce fut avec le libertinage de la statuaire et de la peinture, le grand stupre des basiliques.
Il fallut cette époque interlope, l’art fourbe et badin, purement terrestre du paganisme, pour éteindre cette pure flamme, pour anéantir la lumineuse candeur de ce moyen âge ou dieu vécut familièrement chez lui (Huyssmans la cathédrale)
certes, aujourd’hui, il est tombé aux mains des marchands du temple qui l’ont quelque peu dénaturé…

N’empêche ! ce joyau d’architecture méritait bien un film. Niché au coeur de la forêt, il est notre patrimoine, un témoin magistral de l’art à la française, de cette quête de perfection que nos contemporains sont bien en peine de reproduire !

au coeur de la Sologne la clé du paradis ?!

dossier pédagogique et bande annonce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s