Le 5 décembre, en jaune ou en rouge ?!

Quand un régime tombe en pourriture, il devient pourrisseur, sa décomposition perd tout ce qui l’approche.
Ni aujourd’hui, ni jamais, la richesse ne suffit à classer un homme, mais aujourd’hui plus que jamais, la pauvreté le déclasse

Ch Maurras

A revoir, le président (H Verneuil), autres temps, mêmes moeurs !
https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=o6pcBGpag2o&feature=emb_logo

Les vrais chefs ne sont pas des équilibristes dont le rôle se limite à contenir les désordres mais des harmonisateurs qui assurent la concorde, c’est à dire qui agissent sur les forces sociales comme un bon accordeur sur les cordes d’un instrument de musique en les réglant de telle façon que chacune donne la note juste dans le déroulement de la mélodie. Dans l’ordre social, l’équilibre ne suffit jamais à produire l’harmonie (le bien commun)

G Thibon

Macron voulait manager la France comme une start-up, gérer le pays comme on gère un compte en banque.
Par soumission européiste et en parfaite méconnaissance de l’identité profonde de notre pays, il a fait le choix inconséquent de la rentabilité ! choose le libéralisme !

Notre banquier a un incroyable talent ! il s’est mis tout le monde à dos à force de jeter de l’huile sur le feu. Il a « foutu le bordel » partout avec ses politiques ultra-libérales socialicides :

la république part en vrille,
les institutions sont fragilisées,
les moeurs subverties,
la pauvreté s’amplifie,
les classes moyennes sont paupérisées,
tous les secteurs sont touchés,
les conditions de travail sont dégradées,
l’avenir incertain,
les campagnes sont livrées à elles-memes tout comme les zones de non-droit, mais avec moins de subsides !
les services publics, ces biens qui sont le patrimoine des français, sont en cours de privatisation,
les grandes entreprises, le plus souvent étrangères, sont en embuscade pour récupérer le butin….

Il ne s’agit pas d’édifier à grand peine des institutions libérales, il s’agit d’avoir encore des hommes libres à mettre dedans ! G Bernanos

et le mépris caractéristique des LREM (se servir plutôt que servir) qui ne savent pas faire profil bas, et sont toujours hyper-satisfaits d’eux mêmes …:

il faut sortir de la neurasthénie
le 5 dec sera une mobilisation pour conserver les inégalités !
R Ferrand

La Sainte colère de ceux qui ne sont rien, ils ne la comprennent pas….qu’ils aillent donc vivre un instant chez ces vrais misérables pour voir !

les sous : Christoff BZH sur le dos des fragiles :
https://www.youtube.com/watch?v=ydDpLV13xfE

Macron nage en eaux saumâtres, si je ne bouge pas, je m’enfonce, si je bouge, je m’enfonce aussi ! il n’a pas la confiance du peuple ! (vox populi, vox dei)…il a annulé sa participation à la cop 25 (Greta va se morfondre !). Finalement il redoute davantage la réalité de la tempête sociale que la fantasmée hausse des températures !

L’élimination physique de la bête est bien vue par Dieu si grâce à elle, on libère un peuple St Thomas d’Aquin

La France morcelée, sinistrée, intoxiquée, dépossédée, martyrisée, réussira-t- elle le coup de force ?
Probablement non, car l’ennemi n’a pas de corps déterminé, mais il est vicieux. Il a monté tout le monde contre tout le monde, détruit le collectif et laissé le peuple désarmé (les syndicats qui ont tous appelé à voter Macron feront comme toujours le tampon afin qu’il n’y ait pas de convergence entre toutes ces luttes sociales). La répression s’abattra pour le triomphe ultime du modèle anglo-saxon …

On nettoie l’info, sur la crise sociale :
https://www.dailymotion.com/video/x7oghkv

Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le fils, mais le Père seul !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s