Carême/Ramadan

On entend souvent dire dans notre société sécularisée, par ignorance crasse en matière de religion, que le carême est le ramadan des chrétiens !

Rappelons ces différences de taille !

Carême : durée 40 jours (avant Pâques) à l’image des 40 jours du Christ passés au désert face au serpent de la tentation.

Aucune obligation pour le chrétien, mais une loi de liberté qui amène le fidèle à renoncer, selon sa conscience, à des formes de confort qu’il aura lui-même définies. Hélie de Saint-Marc « si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu ». Le Carème s’adapte à la situation de chacun. C’est un acte de foi.

Le jeûne se pratique dans le secret « pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret te le rendra » (Mt 6, 16-18). Il s’agit de vivre comme les pauvres…

Pour le chrétien, les sacrifices, les renoncements sont discrets et joyeux. Il n’y a pas de compensation, le soir venu, aux privations de la journée !

Le carême est une realité spirituelle, un acte d’humilité de âme qui n’empêche nullement le chrétien de vivre sa vie comme si de rien n’était !

Ramadan : un des 5 piliers de l’Islam, une prescription qui émane de Dieu, de durée variable (env 20 j) et dépourvue de toute signification « Mangez et buvez jusqu’à ce que se distingue pour vous le fil blanc du fil noir, à l’aube. Ensuite, faites jeûne complet jusqu’à la nuit » (Coran 2, 187)

Obéissance totale à Dieu est requise, la communauté des croyants surveille étroitement l’observance des autres membres ! Il faut soumettre à la Loi. Le jeûne diurne complet pouvant occasionner des baisses de l’attention et des risques médicaux accrus pour le croyant, une chute de la productivité pour l’employeur !

Tous le interdits cessent au coucher du soleil et, dans l’ombre, il est alors possible, dans un grand ramdam, de compenser toutes les privations de la journée ! Les agapes sont repoussées à la tombée de la nuit…et tout devient possible !

Aujourd’hui les mosquées sont pleines, le ramadan fait l’objet d’une grande promotion médiatique tandis que les églises se sont vidées et que Carème est évoqué du bout des lèvres.

Cependant monde athée et mercantile redécouvre la mode du jeûne. (une pomme mangée dans le contentement vaut mieux qu’une perdrix dans le tourment A De Montluc 1616). Après la grande bouffe, l’abondance des années 70, la réalité nous ramène à plus de sobriété… le jeûne rétablit l’équilibre, ralentit le rythme, lave des toxines, régénère le corps et l’esprit.

La question reste de savoir si équilibre il peut y avoir sans spiritualité, mais, il se pourrait aussi que ce jeûne version 2.0 soit le moyen que Dieu a trouvé pour nous ramener vers lui !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s