Survivre à la « stratégie du choc ».

La sidération dans laquelle nous plongent les médias et les politiques à chaque grande crise est une opportunité inespérée pour l’hyper- classe de faire avancer l’agenda mondialiste et de nous imposer des règles de plus en plus libérales au plan économique et totalitaires au plan des libertés individuelles !

mais,il existe une recette pour échapper aux pièges tendus par ceux qui préparent le chaos, Ici, quelques ingrédients inspirés de la thèse de Naomi Klein auteur de l’ouvrage, la stratégie du choc :

  1. savoir à quoi s’attendre (bien connaitre ses dirigeants, ses institutions afin d’anticiper les mesures qu’ils vont prendre, ex : état d’urgence,surveillance généralisée, lois liberticides..), ne pas faire confiance.
  2. sortir de chez soi et braver les interdictions, désobéir en masse et exprimer sa réprobation collectivement. Échapper aux divisions et à la peur toujours mauvaises conseillères.
  3. étudier l’histoire ! Elle ne repasse jamais les plats mais elle donne des clés de compréhension. Depuis 2000ans, c’est toujours la même recette, religieuse ! l’histoire a du sens, elle permet de déjouer ou d’anticiper les trahisons, de comprendre les enjeux et les forces en présence. En apprenant l’histoire on devient vite réactionnaires mais surtout aptes à l’écrire !
  4. suivre de près les enjeux monétaires. On sait en effet que les grandes crises du monde moderne sont liées à la finance internationale et les intérêts de ceux qui la dirigent, ceux qui bradent l’état pour faire des profits. Se poser la question « à qui profite le crime » ? Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, il ne faut pas être grand devin pour comprendre les enjeux.
  5. Proposer un contre-projet audacieux, loin des sentiers battus, véritablement contre révolutionnaire ! quelques hommes déterminés, porteurs de cette vision sauront renverser les opinions qui suivent toujours le vent de la victoire !
  6. Rompre avec l’idéologie dominante et les médias du système qui la promeuvent. Médias qui ont les mêmes patrons que ceux qui gouvernent, conspuent les dissidents et diffusent messages angoissants et fausses nouvelles (ex Le Monde sur la chloroquine ou les gouvernements dits populistes)
  7. Dernier point capital, le réarmement des esprits, la force de la foi qui permet de soulever des montagnes et de nourrir cette saine colère qui anima le Christ contre les marchands du Temple, et sans laquelle, rien ne changera jamais !

Les hommes combattent et Dieu donne la victoire ! J D’Arc

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s