Si la paysannerie meurt, la France mourra.

La France est un jardin, c’est le plus beau royaume après celui du ciel disait-on au Moyen-âge. Depuis des siècles, les paysans, fils d’Adam, la dessinent et l’ont faite belle, telle que nous la connaissons aujourd’hui. La France était un pays de paysans (4/5de la pop vivait à la campagne), elle a toujours par ce moyen subvenu à ses besoins.

Mais depuis 2 siècles les théories libérales se sont imposées dans le paysage et le doux commerce a remplacé la douceur de vivre…

En 2020, alors que le salon de l’Agriculture braque le focus sur le monde agricole, l’état des lieux est alarmant, même si la France reste le premier pays agricole de l’UE avec une production de 73 milliards d’euros :

Il reste à peine 450 000 agriculteurs (2,5% de la pop active) et la moitié d’entre eux partira à la retraite d’ici 10 ans (pour une pension de 760 euros en moyenne)

L’excédent agricole tend vers zéro malgré des investissements très lourds dans l’agriculture dite durable.

Le revenu moyen des agriculteurs est 1250 euros/Mois mais 30% n’ont dégagé aucun revenu.

25 000 d’entre eux sont au bord de la faillite. De détresse, 600 se suicident chaque année !

Le monde paysan est stigmatisé (agribashing), nouvelles exigences des consommateurs, actions coup de poing (Vegan)…

Les vols de matériel, d’animaux, les pillages sont devenus un véritable fléau, les agressions physiques se multiplient (15000 en 2019)…

La PAC a versé en 7 ans 9 Milliards à la France sur un budget total de 383 milliards et impose des règlements, des normes onéreuses et drastiques alors qu’une concurrence déloyale est mise en place par les institutions bruxelloises et qu’elle a signé des accords de libre-échange qui mettent en péril tout le secteur ! (l’EU est le tombeau de l’agriculture française)

…. entre le paysan de 1900 passé agriculteur en 1960, puis exploitant agricole et enfin technicien agricole, c’est tout un monde, tout un pays qui a été désorganisé, détruit par la recherche effrénée de profit et la perte de notre souveraineté alimentaire !

Lorsque les paysans labouraient leurs champs, ils veillaient que le sillon soit tracé droit pour joindre l’étoile et tisser le lien entre la terre et le ciel …la route semble perdue !

le film au nom de la terre sur l’histoire récente de la paysannerie : https://enlandegrace.com/2019/12/03/au-nom-de-la-terree-bergeon/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s